Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 20:09

Tout allait dans sa vie de mieux en mieux.

Elle le reconnaissait, elle était lucide.

Mais justement, parce qu'elle était lucide, elle devait reconnaître aussi

qu'elle demeurait au fond d'elle-même profondément insatisfaite.

Quelque chose gisait en elle qui n'était pas encore né,

quelque chose qui avait besoin de vivre,

une petite flamme qui pouvait la guider, elle et ceux qui la côtoyaient aussi,

et elle n'avait pas le droit de ne pas faire tout ce qu'elle pouvait

pour que cette part d'elle-même devienne présence....

Non, il ne fallait pas écouter les petites voix qui prêchent le renoncement, qui disent gentiment

que la sagesse c'est de savoir se contenter de ce que l'on a.

Bien sûr, il est bon de se réjouir des petits bonheurs qui jalonnent nos journées...

Mais il est bon aussi de"rêver d'un impossible rêve"

et de vouloir faire luire la petite lumière que nous sommes appelés à être.

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 09:26

A-t-on besoin de posséder quelque chose pour s'en réjouir?

C'est la question que cette philofable nous invite à nous poser.

 

"Il y avait un homme très riche; Il y avait un homme très pauvre.

Chacun d'eux avait un fils et chacun d'eux vivait de part et d'autre d'une grande colline.

Un jour, l'homme très riche fit monter son fils au sommet de la colline et, embrassant tout le paysage d'un grand geste du bras, il lui dit :

Rregarde bien , tout cela sera à toi !

Au même instant, l'homme très pauvre fit monter son fils sur l'autre versant de la colline et, devant le soleil levant qui illuminait la plaine, il lui dit simplement :

- Regarde."

 

Qui a su le mieux admirer la beauté de ce qu'il voyait?

Cette fable me revient en mémoire car, récemment, un ami nous parlait d'un déménagement qu'il avait fait avec des copains...La maison était pleine d'un tas de bibelots dont ils ne savaient que faire, de meubles aussi dont ils n'avaient pas besoin mais  que les propriétaires tenaient à garder et ils allaient entasser  le tout dans un grand garage...alors qu'ils avaient , à côté d'eux, un voisin qui les regardait , prêt à accueillir tout ce qu'ils voudraient bien leur laisser

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 08:08

"L'art de consentir distingue deux choses que l'on confond souvent : l'espoir et l'espérance. L'espoir , parce qu'il peut être déçu risque toujours de se retourner en son contraire. L'espérance, quanr à elle, a déjà surmonté le désespoir. Car l'espoir est fondamentalement attente : attente angoissée ou impatiente de ce qui n'est pas encore.

 

L'espérance, quant à elle,  est attention à ce qui se donne.

 

L'espoir vise l'avenir; l'espérance se conjugue au présent et contemple ce qui s'y donne. Elle vit de ce qui se révèle au coeur de l'abîme, comme participant du Bien.  De l'homme qui, dans sa vie, est tombé cent fois, l'espérance retiendra que cent fois il s'est relevé.

Parce qu'elle est par essence réception à ce qui se donne, l'espérance est sauve de ce qui menace tout espoir : la déception.

 

Armé de l'espérance, vous voilà donc libérés de la peur de rater quelque chose...

le "bon choix" ne dépend pas tellement du choix que l'on fait que de la bienveillance avec laquelle on accueille les possibles que libère la décision, une fois qu'elle fut prise et quelle que soit celle qui fut prise. En ce sens, on fait toujours le bon choix : le seul choix qui soit vraiment mauvais serait de ne pas choisir, d'en rester à cette indécision qui retient au seuil des possibles....La décision prise a une priorité définitive qur celle que l'on n'a pas prise parce que celle-là et non celle-ci, mérite désormais notre confiante adhésion et toute la force et toute la force qu'on peut lui offrir."

 

                              Martin Steffens (Petit traité de la joie

                                                             Consentir à la vie)

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 15:43

"Agir, ce n'est pas accomplir des exploits.

 

C'est d'abord ne plus gaspiller d'énergie en vivant dans la confusion.

 

C'est ne pas remettre à plus tard ce que nous avons à faire aujourd'hui.

 

C'est considérer toute action, même insignifiante, comme signifiante car chaque acte nous rapproche du but ou nous en éloigne.

 

C'est sentir qu'il n'y a pas que nous au monde et que nos actes contribuent  à dégrader ou à améliorer la société humaine, même si ce n'est que dans une infime mesure.

 

Il est aisé et banal de constater que le monde va mal.

 

Si nous ne faisons pas partie de la guérison du monde, nous faisons partie de la maladie du monde."                 

                                             Arnaud Desjardins

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 12:52

"La joie ne nous vient pas sur commande.

Nous n'en éprouvons pas lorsque quelqu'un nous y exhorte.

Et cependant elle est de l'ordre d'une décision à prendre et, à ce titre, elle ne dépend que de nous.

 

La joie est à la fois l'expression et la conséquence d'une vie accomplie.

 

En effet, il est de notre devoir de vivre avec intensité.

 

A cette condition, notre vie se trouve empreinte de joie.

Et il relève de notre décision de réagir d'une manière ou d'une autre à ce qui, chaque jour, nous arrive.

Si nous le voulons bien ,les occasions de nous réjouir ne  manquent pas.

Je puis être heureux en effet de l'éclat de l'aurore au soleil levant ainsi que de ce jour nouveau que Dieu m'offre.

Ou encore de la rencontre avec d'autres êtres humains, de mon travail qui réussit, d'un cadeau reçu d'une amie...

Mais je peux aussi laisser ces opportunités dans l'ombre et me lamenter continuellement sur mon existence inaccomplie....

 

Nous ne pouvons modifier nos émotions par la force, ni les programmer.

Mais il dépend de nous de nous mettre en route vers la source de joie qui coule au fond de notre âme;

A chacun sa porte d'entrée.

Pour l'un , ce sera la beauté de la nature, pour un autre, la musique, pour un autre encore, la prière et le silence.

Evidemment, nous ne devons point nous contraindre à être toujours joyeux.

Il suffit de croire que "la joie imprenable " demeure au fond de notre être..."

 

                                                        ANSELM GRÜN (Retrouver en soi la source de la joie)

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 08:12

Hier, à La Grande Librairie, sur France 5,

Jordi Savall nous dit que l'on ne peut créer une oeuvre sans une dose de folie....Il présente un livre-disque où des textes de Erasme  (Eloge de la folie)  sont récités  sur des fonds de musique de l'époque...

 

Or, à midi justement, nous parlions de différents écrivains et artistes qui ont ont construit une oeuvre appréciable alors qu'ils étaient aux limites de la folie...et que, pour comprendre leur oeuvre,  pour s'en réjouir, il fallait entrer en contact avec cette part de nous-même...Ceux qui étaient trop carrés, trop cartésiens ne pouvaient pas y accéder...

 

Cette part de folie est sans doute dans tous les êtres humains mais certains choisissent, consciemment ou non, , de l'étouffer...

 

Alors, est-il vraiment nécessaire d'être un peu fou de temps en temps...pas seulement pour accéder aux oeuvres d'art..mais simplement pour être pleinement soi-même?

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 15:30

 

j'ai reçu ce mail il y a quelque temps, je pense que ces conseils  sont en effet très justes, c'est  pourquoi je les partage avec vous

10 conseils pour faire face aux défis de la vie

Posted by:



         10 conseils  pour  faire face aux défis de la vie

medit. policier

 1.       Ecoute la sagesse de ton corps

Ecoute les signaux que t’envoie ton corps ; si tu ressens un bien être après avoir pris une décision, tu es sur la bonne voie ; tout signal d’inconfort et de mal être invite à effectuer un changement, un lâcher prise, un pardon.

2.       Vis dans le Présent

Vis pleinement la journée qui se présente, affronte le présent jour après jour, sans être  esclave du passé et sans être paralysé par les préoccupations liées au futur.

3.       Trouve le temps de méditer et/ou de prier : Mets-toi en contact avec ta dimension spirituelle

Apprends à ralentir le rythme de tes pensées, ouvre ton cœur à Dieu, rencontre le silence, expérimente le contact avec la partie la plus profonde de toi pour comprendre qui tu es.

4.       Abandonne l’idée d’avoir besoin de l’approbation des autres

Ne permets pas aux autres de  conditionner tes choix de vie. Est inscrit en toi un programme de vie que ton âme connait. Laisse-la te le révéler en écoutant et regardant les signes que la vie t’envoie. L’univers est prêt à t’offrir d’infinies possibilités. N’oublie jamais ton pouvoir intérieur qui est paix totale, amour, sagesse infinies.

5.       Quand tu te mets en colère contre quelqu’un sache que tu te détruis en premier

Quand tu te fermes et que tu es sur la défensive, tu perds ton pouvoir sur toi-même. En gérant ta colère et en t’ouvrant aux autres, tu gardes le contact avec ton divin intérieur et l’univers entier.

6.       Rappelle-toi que ta réalité extérieure est le reflet de ta réalité intérieure

Utilise les relations comme un miroir pour t’aider à te comprendre en favorisant ta croissance et ton évolution. Chaque confrontation avec l’autre t’aide à te connaitre plus profondément.

 7.       Evite les jugements, tu te sentiras plus léger

La dualité  entre le bon et le mauvais t’amène à mettre des étiquettes et à interpréter  tout ce qui t’environne en t’empêchant de voir les choses  pour ce qu’elles sont.

8.       Ne pollue pas ton corps précieux de toxines, chimiques ou émotionnelles

Ton corps est le temple de ton âme et à ce titre il mérite un grand respect. C’est un merveilleux instrument pour t’accompagner tout le temps de ton incarnation sur terre. Soigne chaque cellule de ton corps : c’est très important pour ton bien être globale, corps, mental et esprit.

9.       Remplace les comportements basés sur la peur et la culpabilité par un comportement basé sur l’amour

La peur et la culpabilité viennent des mémoires du passé. Rappelle-toi  que chacun a en soi la Force nécessaire pour  reconnaitre, affronter et vaincre la peur. L’aide spirituelle est à tes cotés pour te soutenir avec sa Grâce.

10.   Sois conscient que l’univers est le reflet d’une grande et profonde intelligence, une intelligence invisible qui organise la matière et l’énergie

Vivre en paix, en harmonie, dans la pureté et la transparence avec toi-même et avec tout ce qui t’entoure est le cadeau le plus élevé que tu puisses offrir au monde.

Texte de  Marie Menseau http://eveil-a-soi.com   Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale. Tous droits réservés.

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:06

 

 

Reliée  au ciel et reliée à la terre,

reliée à moi-même et

reliée aux autres, vivants et morts,

je vis chaque instant dans la sérénité et la joie.

 

Grâce à l'alliance des contraires,

je vis dans l'harmonie et la communion.

 

Je m'enracine dans le réel

pour mieux prendre mon envol.

 

Solitaire

comme l'est chaque être humain,

je savoure cette solitude

pour me relier à tous

 et de tous me sentir solidaire

 

 

janvier2008Morestel-peintures-de-G-rard-Z-036-copie-1.jpg

 

Si ces deux mots vous inspirent,

vous pouvez m'envoyer vos textes et je les transmettrai à un ami qui  cherche des écrits sur ce thème pour les faire éditer dans une  revue

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 16:24

"Il  y a deux catégories d'êtres intelligents : ceux dont l'esprit rayonne et ceux qui brillent .

 

Les premiers éclairent leur entourage,

 

les seconds les plongent dans les ténèbres."

 

            Marie Von Ebner - Eschenbach (1830- 1916)

            romancière et dramaturge autrichienne

 

 

 

 

7121692153_ac2f67366f.jpg

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 09:23

"L'âme joyeuse, contrairement à l'âme lourde et sombre, est déjà à moitié sauvée."

 

                                                Andrei Tarkovski 

                                          (Journal, octobre 1984)

 

 

 

 

"Ceux qui se tourmentent et souffrent mille morts "par amour", croient-ils, sont en fait torturés par leur petite personne.

  C'est parce qu'ils font obstacle à l'amour qu'ils sont malmenés.

  L'amour n'est pas ce qui fait mal, mais ce qui fait chanter. Tout amour est glorieux.

 

  Il n'y a pas de chagrins d'amour. Ce sont des chagrins de non-amour : parce que l'amour a été refusé, dénaturé, méprisé; ou parce que l'on ne sait pas aimer, parce que l'on appelle amour ce qui est volonté d'emprise ou besoin de sécurité.

  Un homme (une femme) peut décevoir, mentir, causer de la douleur. Mais l'amour ne fait jamais mal, ne déçoit jamais. Il ne peut non plus être déçu, puisqu'il aime "sans attendre de paiement" selon l'expression de Bernard de Ventadour."

 

                                Jacqueline Kelen

                                 (Propositions d'amour)

                                 Editions Anne Carrière

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article