Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 16:33

Tapage public

C'était leur premier filage

et elles nous invitaient gracieusement à venir les voir et à  leur faire part de nos impressions.

 

C'est un spectacle de rue qui se déroule dans trois lieux différents....

 

Tapage public

 

Tout d'abord nous voyons une jeune femme, celle que nous voyons sur la photo,

mais au départ elle est juchée sur ce qui représente sans doute une tour

et elle s'apprête à sauter, elle veut finir en beauté et nous incite à prendre des photos, je suis sidérée et ne réagis

pas, donc pas de photos du début du spectacle...

Mais voilà qu'une autre femme surgit, complètement affolée, une valise à demi  ouverte à la main

et divaguant sans savoir où, elle a un coquard et elle est poursuivie par son mari

Et finalement elle se fixe juste au-dessous de la première

qui ne peut plus sauter...

Cette dernière s'énerve, l'apostrophe vertement et finalement se décide à descendre par les escaliers...

Et elles s'en vont toutes deux  dans un autre lieu

où une femme d'affaires, une ménagère, et une militante les rejoignent.

 

Tapage public

 

Ici c'est la militante

Il semble que ces cinq femmes si différentes n'aient rien  à faire ensemble

Mais ce n'est qu'une apparence.

Au-delà de leurs différences, elles trouvent ce qui les unit.

Leur déambulation les conduit près d'un tas de poubelles.

 

Tapage public

 

Elles vont puiser dans ces déchets et dans leurs échanges de quoi vibrer et s'envoler ensemble

 

Tapage public

 

La dernière scène est vraiment belle...

Elles chantent ensemble et nous invitent à chanter avec elles

et  disent leur foi en la vie,

leur joie de vivre malgré les difficultés qu'il leur faut dépasser.

TU ES BEAU, TU ES VASTE, disent-elles

ET TU MERITES L'ESPACE

ET TU MERITES LA LIBERTE

 

J'ai admiré l'énergie déployé par les comédiennes et leur diction....

C'est un spectacle qui nourrit en nous la joie de vivre

et je leur souhaite beaucoup de succès...

j'aurai plaisir à les revoir quand elles donneront leur spectacle dans les villes ou les villages.

v
Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 09:45

 

2013.01.05-001.jpg

 

 

Samedi soir, nous avions invité quelques personnes, la plupart amis ou voisins

pour voir et écouter un très joli spectacle sur" la maison de pisé"

Gisèle ayant  écrit les textes, Claire ayant composé la mélodie

Gisèle chantant, Claire jouant du piano et chantant aussi...

C'était tout simple, c'était tout beau...

 

La soirée s'est continuée bien après le spectacle, certains posant des questions...d'autres faisant connaissance et se découvrant des points communs...Il y avait de quoi boire et manger

 

Une de mes voisines me dit: "c'était très bien, ça me rappelle les  veillées qui avaient lieu chez ma grad-mère, on chantait nous aussi..."

 

Mais voici quelques extraits

 

"Quand vous viendrez dans ma maison je vous le promets

j'aurais taillé la haie et fait fi des mensonges

Je ne serai plus prisonnière dans am maison....

 

"Dans cette maison-là, il n'y a pas de contradictions

Pas de trop tard ni de trop tôt,

Pas d'instances ni de hautes juridictions.

Dans cette maison-là

on a le temps et tout ce qui s'ensuit.

On peut arriver et partir,

On peut commencer et finir;

Je vous accompagnerai au chemin,

Je crierai vers vous du jardin.

 


"Aujourd'hui nous avons coupé aux orties l'arrogance

La cour ronronne d'herbe jolie et se prend des airs de gazon...."

 


c

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 08:34

C'était une belle journée bien ensoleillée.

 

C'était la cinquième édition des pontoisies à Pont de Barret, charmant petit village de la Drôme.

 

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-038.jpg

 

 

De charmants petites silhouettes nous accueillent au détour d'une rue

 

 

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-043.jpg

 

 

 et celle-ci, avec sa tête en pot de fleurs, n'est-elle pas mignonne?

 

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-014.jpg

 

 

Une vingtaine de spectacles nous sont proposés au cours de la journée dans des lieux publics ou chez l'habitant, comme ici, où Johannah et Pap nous font goûter aux joies des mélodies africaines.

Bon début de journée !

Puis nous montons à l'église, et diable, il faut monter et encore monter, pour écouter un tandem piano trompette.

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-023.jpg

 

 

Il y a une pause, jusqu'à 14 heures et nous allons manger un sandwich aux épinards....mais ce n'est pas le calme pour autant...Un drôle d'orchestre parcourt les rues et donne une ambiance festive  et drôle.

 

Nous reprenons le chemin de l'église et ses interminables escaliers pour écouter le groupe BEIR ME O nous chanter a cappella des chansons  en des langues diverses , dont une en français quand même  : le Grand Jacques de Jacques Brel et là, c'est vraiment un régal

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-032.jpg

 

 

Nous écoutons ensuite un groupe de pop rock a capella et comme il fait beau, elles chantent  en plein air dans la cour

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-035.jpg

 

 

Dernier spectacle où nous pouvons  aller de justesse car la trattoria qui nous accueille ne peut faire entrer que 40 personnes, c'est un spectacle de danse et cela s'appelle " qu'est-ce qu'on boit" et  cela se passe autour d'une table et avec un verre à la main...C'est original...

Nous aurions pu voir d'autres spectacles mais  c'était à l'intérieur et il n'y avait plus de places...

Il faut dire que tous les spectacles duraient au plus une demi-heure et  que l'on avait accès à tout pour 5 euros seulement (dans la mesure des places disponibles évidemment)

 

Nous quittons ce joli village, très heureux pour toutes ces rencontres et ces moments de bonheur

 

2013.04.14Pontoisies--Claire-Avril-030.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 16:02

Au Fenouillet,  théâtre niché au coeur d'un petit village de la Drôme, nous avons  vu une représentation de "SARAH OU LE CRI DE LA LANGOUSTE"  pièce de John Murrell, adaptée ici par Eric Emmanuel Schmiitt...

 

Cette pièce m'a permis de découvrir le monstre sacré qu'était Sarah Bernhardt...

 

Elle est là, vieillissante, dans son manoir de Belle Ile-en -Mer...

Elle tente d'écrire ses mémoires avec l'aide  de son fidèle serviteur :Pitou

Mais sa mémoire lui est infidèle.

Elle confond  sa vie avec le temps d'une représentation, demandant à son serviteur de jouer tel ou tel rôle....Bon gré, mal gré, il devient  sa mère,la supérieure du couvent où sa mère l'a conduite  pendant son adolescence...ou Oscar Wilde...Il se prête au jeu avec plus ou moins d'habileté et provoque tantôt la colère  ou le rire de Sarah...

Et nous assistons, médusés, devant le courage de Sarah Bernhart,  son extravagance et son besoin  de toujours se sentir sur une scène...C'était le lieu où elle se sentait vivre...

Et même quand on a dû l'amputer d'une jambe, elle a continué à monter sur scène car sa vie était là...Elle n'avait aussi qu'un seul poumon et qu' un seul rein.

Et cependant, elle était d'une énergie indomptable....

 

J'ai très envie maintenant de découvrir davantage qui était cette actrice...

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 08:24

2012novembre-foire-a-Saou-023.jpg

 

C'est à Saoû le jour de la foire

C'est devant l'entrée du temple:

une accordéoniste et un jongleur

 

Ils n'ont rien à vendre, eux,

ils sont là pour rien

 

Ils sont là pour semer de la bonne humeur,

pour faire naître un sourire sur les lèvres des promeneurs.

 

Lui jongle

avec les mains

et avec les pieds

Lui parle, apostrophe les passants

Elle, elle joue tout simplement et elle sourit...

C'est tout

et c'est beaucoup

 

 

2012novembre-foire-a-Saou-026.jpg

 

En les regardant,

on oublie la méchanceté du monde.

 

On croit que l'on peut créer un monde meilleur

 

un monde où les gens savent savourer le meilleur de la vie

la vie qui est faite pour chanter, danser et rire

et tendre la main à celui qui chavire.

 

2012novembre-foire-a-Saou-035.jpg

 

 

Robert et Jeanette, c'est un couple burlesque plein d'humour et d'amour et de poésie et de fantaisie

 

Et comme c'est bon qu'ils soient là !

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 12:05

2012aoutSt-Antoine-l-Abbaye-045.jpg

 

 

C'était la fête à Saint-Antoine ce samedi,  

Beaucoup de monde, certains ayant endossé un costume du Moyen-Age pour l'occasion, car nous avons changé d'époque..

x...

 

2012aoutSt-Antoine-l-Abbaye-040.jpg

 

 

 

.Nous pouvons voir des artisans en pleine action : ferronniers, potiers, bâtisseurs,  faiseurs de vitraux...

 

 

2012aoutSt-Antoine-l-Abbaye-042.jpg

 

Ici il s'agit d'une roue permettant de soulever les charges lourdes...Un peu plus loin des hommes élaborent un échafaudage comme on le faisait au Moyen-Age.

 

2012aoutSt-Antoine-l-Abbaye-062.jpg

 

Et bien sûr beaucoup de spectacles,de musiciens, de comédiens...

Ici, sur la place de l'abbatiale," les tornals", groupe de musiciens chanteurs pleins de fougue et de talent  accompagnent la danse derviche de ce danseur qui tourne et tourne et tourne tout en jouant avec ses habits et ses disques...c'est hallucinant et incroyable et... esthétique.

 

2012aoutSt-Antoine-l-Abbaye-025.jpg

 

C'était aussi très surprenant de les voir accompagner la funambule qui danse sur son fil avec aisance et sourire et qui peut rester concentrée tout en plaisantant avec les spectateurs...

 

Il y avait aussi un jongleur remarquable.....

Je ne peux pas tout vous raconter d'abord parce que nous n'avons pas pu tout voir tant les animations étaient variées et ,même parmi ce que nous avons vu, ce serait trop long  de parler de tout.

 

Mais, si nous nous sommes rendus à cette fête, c'est parce que nous  connaissons deux personnes du village qui participent  au concert de vielles qui a lieu le soir dans l'abbaye et qui nous a réjouis pendant une heure...

 

Et c'est  après que nous avons quitté la fête et bien nous en a pris car l'orage s'est déclaré peu après...

 

Mais, si l'an prochain vous passez par là,  pensez à vous y arrêter  : il y a aussi un musée très intéressant et la visite du village et de l'abbaye , à eux seuls, valent qu'on s'y arrête.

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 11:01

http://gazou.over-blog.fr/article-nasser-djemai-106882056.html

 

Je vous ai déjà parlé de lui...C'était le 14 juin (voir le lien ci-dessus)

Nous avions vu un spectacle écrit et joué par lui-même...

Nous avions ri, médité sur nos travers, découvert des vies différentes.

Aussi, quand allant à Avignon, nous avons vu son nom, nous n'avons pas hésité...

et, même si nous avons moins ri, et même s'il ne jouait pas, Nasser Djemaï, nous n'avons pas regretté notre choix

 

La pièce s'appelle LES INVISIBLES

L'auteur nous parle de ces "chibanis" (cheveux blancs en arabe).

Venus en France, sans leur famille, pour travailler,pour fuir la misère...ils se retrouvent vieux célibataires, sans famille, sans patrie, souvent isolés et malades, aussi pauvres que lorsqu'ils sont arrivés.

 

L'auteur s'est bien sûr servi des récits que lui faisait son père, il a fait des enquêtes dans les foyers de vieux immigrés, les cafés, les mosquées, différents ouvrages parlant de ce sujet...Il a travaillé, en étroite collaboration avec Natacha Diet qui, depuis sa première création en 2005, travaille avec lui.

Son théâtre nous dit, mieux qu'un documentaire peut-être, la vie de ces pauvres gens, leur déchirement , leur combat pour garder le peu qu'ilrest de leur rêve et de leur dignité...Et nous sommes touchés, émus...Nous comprenons de l'intérieur ce qu'ont été ces vies et nous nous sentons très proches d'euxLes-invisibles.jpg

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 11:52

 

 

 

 

 

C'est le premier spectacle que nous avons vu lors de notre journée  au festival d' Avignon.

Comme nous n'avions pas vu les programmes avant, c'est un peu le hasard qui nous a conduits là dans cette petite salle du Chapeau Rouge où nous n'étions encore jamais venus...

 

Ils sont deux : un qui slame

et un qui joue du piano et qui joue à merveille...Chopin, Debussy, Chopin...et ses propres compositions dont une que j'ai particulièrement aimée et qui lui a été inspirée par un poème de Gherasim Luca, lequel s'appelle "Les cris vains" et sa musique nous les faisait bien entendre...ces cris!

 

Cela va du touchant au comique...ça coule, ça joue, ça claque, ça fuse, ça nous entraîne...

J'ai aimé cette alliance de la musique classique, de la poésie et du slam, ce mélange des genresassez joliment dosé et si vous passez par Avignon...jusqu'au 15, vous pouvez les entendre...

Et Vincent le pianiste donnera un concert aussi le 23,24 et 25 juillet

Et, juste à côté, il ya un charmant petit restaurant où l'on mange bon et pas cher...

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:44

  Très bonne soirée

Nous allons au théâtre ...Nous avons juste eu la note de l'auteur  que nous ne connaissions pas encore

Il est l'auteur de la pièce (paru chez Actes-Sud Papiers)

                                                                        Il en est aussi l'unique interprète.

Avec un brio et une justesse rares, il incarne tout à tour le jeune Nabil, le père de l'enfant, son copain Jean-Luc, la grand-mère du copain, le professeur...

Beaucoup d'humour, de cocasserie, mais aussi une réflexion profonde sur tous ces gens qui veulent faire le bien de ceux qu'ils aiment sans jamais prendre le temps de les écouter vraiment mais en suivant leur désir personnel...Il nous les montre dans leur côté ridicule mais il sait aussi nous les rendre émouvants...Nous partons, le coeur en fête, car nous avons bien ri...mais nous nous sentons aussi plus humains, plus lucides, conscients que pour aider ceux que nous aimons, il vaut mieux agir autrement que ces braves gens.

 

 

 

  Notes de l'auteur

Pour mes parents, les clés du savoir, de la réussite et de la vérité, c'était l'école.

Et pour mon bien, j'avais un seul mot d'ordre:

"Eux savent tout, nous on ne sait rien"

Le point de départ de mon travail est autobiographique. en sixième, un camarade de classe a eu un grave accident.

Afin de lui éviter un retard trop important, je lui apportais régulièrement ses devoirs à la maison. Pour me remercier, la grand-mère de cet ami a décidé de prendre en main mon éducation. Elle m'a fait comprendre qu'avec un prénom comme le mien, je ne pourrai jamais prétendre à de grandes choses. Elle m'a donc baptisé"Noël", m'a fait des mèches blondes, m'a inscrit à l'aumônerie, mes notes à l'école étaient  bien meilleures et je trouvais tout cela extraordinaire .

Tous les personnages ont donc un ancrage dans mes souvenirs, mais ils ont été étirés, poussés dans leurs retranchements...Car nous sommes bien loin du genre de l'auto-fiction,, mais bien dans l'univers de l'épopée. Chacun est persuadé d'agir pour le bien d'autrui....

..."L'ignominie de la bonté" que je m'amuse à déceler, la "bonté" de la grand-mère qui veut sauver Nabil en lui donnant un autre prénom, la "bonté" du père de Nabil qui lui demande de ne pas lui ressembler.

La violence part souvent d'un bon sentiment...   Nasser Djemaï 

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 08:34

   L'autre soir j'étais fatiguée...si j'avais été raisonnable, je me serais couchée de bonne heure...

Mais voilà, aurait-il été raisonnable de s'enfermer chez soi alors que, à trente kilomètres de chez nous, Marc Vella offrait un concert avec sa caravane amoureuse?

 Et , de plus, mon mari voulait bien m'accompagner, lui qui ne connaissait pas cet homme....Moi, si, je le connaissais...D'ailleurs je vous en avais déjà parlé de ce musicien ambulant qui va aux quatre coins du monde avec son piano à queue, lequel, fidèlement, l'accompagne depuis vingt-cinq ans...Il aurait pu jouer dans de grandes salles de concert (il a eu le grand Prix de Rôme en 1999). Mais il a préféré aller ainsi au-devant des gens, particulièrement des plus délaissés pour leur redonner l'espoir, leur donner conscience de leur valeur...Car c'est seulement ainsi que l'on construit un monde plus aimant...Et chaque année ou tous les deux ans, il part un mois avec des volontaires pour témoigner qu'un autre monde est possible, pour nous montrer comment écouter  et oser sans peur la musique de la  vie....Et le reste du temps, il va de rencontre en rencontre, d'un concert à une conférence...Il est souvent invité dans des lycées et génèralement, son passage marque les esprits...et les coeurs....

 

    Mais revenons à notre soirée...

D'abord, cela s'annonce mal, il pleut abondamment...Le temps de trouver la salle, nous avons les pieds trempés...Enfin, nous y voilà...Des CD, des DVD , des livres sont en vente...J'ai déjà acheté le dernier trouvé en librairie, alors je prends un DVD qui nous retrace leur passage en Afrique... Je sens quelqu'un à mes côtés qui me sourit...C'est Marc Vella...Avec lui, les mots vont droit à l'essentiel et l'on peut se parler comme si l'on s'était toujours connu, comme si l'on s'était déjà rencontré la veille et que l'on reprenne une conversation interrompue...Il nous propose de nous joindre à ceux qui , dans un coin,  terminent leur repas...Nous sommes un peu en avance, nous allons nous asseoir et observons les gens qui arrivent peu à peu...Il y en a un qui fait beaucoup d'esbrouffe et qui semble bien vouloir prendre sa place et même un peu plus...Sans doute a-t-il l'habitude d'être mis à l'écart et, il pense qu'en faisant du volume il s'imposera...Mais ,ici, nulle agressivité, chacun le regarde en souriant..

Marc annonce la soirée, explique que la scène est à tout le monde, demande  qui a quelque chose à présenter, emprunte ,avec son accord, bien sûr, le chapeau de notre homme et demande à une jeune fille de faire le tour pour que ceux qui veulent bien donner quelque chose , puissent le faire...

    Et le spectacle commence. bien sûr, le monsieur au chapeau est un des premiers  à occuper la scène avec trois ou quatre autres musiciens : lui aux percussions et il joue bien, deux à la trompette...Et ils improvisent et cela sonne bien..Puis d'autres viennent..Plusieurs chantent des chansons de leur composition...Puis notre percussioniste profite d'un moment de silence pour venir sur la scène une seconde fois  et il y resterait volontiers jusqu'à la fin...Marc vient gentiment lui faire signe de laisser la place...Ceux qui improvisaient avec lui s'en vont ..et lui aussi....Une jeune femme en fauteuil roulant arrive, Marc se met au piano et lui joue une musique très douce et elle, avec ses bras et avec sa tête, danse... et cette danse dans un fauteuil est très émouvante...Chacun peut s'exprimer selon ses possibilités...Marc l'embrasse pour la remercier.  Elle s'en va avec un sourire radieux....

 

  Puis Marc se remet au piano et il nous joue une vie entière : des moments très mouvementés, des tempêtes à traverser, une violence maîtrisée, des moments d'un douceur infinie, des moment avec des sons étranges, le piano a beaucoup voyagé, il a même rencontré des baleines et avec ses variacordes (le piano est ouvert et tout en jouant, il fait courir des objets sur les cordes) et il parvient, à la fin , à nous faire entendre le chant des baleines....

C'est une belle fin de concert...Il fait signe de ne pas l'applaudir.

 

  Ensuite, les gens de la caravane vont au devant des spectateurs, les embrassent ou les invitent à participer à la danse finale...Moi, j'ai oublié ma fatigue mais je sens que mon compagnon est content de sa soirée mais a envie de rentrer ...Et nous aprtons heureux....

 

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article