Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 11:25

"Ces êtres de dialogue, de partage et de mouvance vivent de la magie des rencontres, meurent de leur absence.

 

Chaque rencontre nous invente illico - que ce soit celle d'un paysage, d'un objet d'art, d'un chat ou d'un enfant,

 

d'un ami ou d'un inconnu. Un être neuf surgit alors de moi et laisse derrière lui celui qu'un instant plus tôt je croyais

 

être."                         Christiane Singer

 

 

"Jusqu'à présent, j'ai fait les bonnes rencontres aux bons moments.

 

Les rencontres sont capitales dans une vie.

 

Ce sont elles qui vous font aller où vous devez aller.

 

Pour rencontrer, il faut rester ouvert.

 

Si on se ferme sur une crainte, une souffrnace, une déception, on a perdu.

 

Quoi qu'il arrive, ouvrir, ouvrir, ouvrir...

 

C'est une règle d'or pour moi...

 

Même si on souffre.

 

Lorsqu'on accepte d'en baver, on en bave déjà moins..."

 

                                  Véronique Jeannot

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 10:29

" Il est des jours  où les  visites se succèdent, impromptues, inattendues .

Ainsi le lendemain de notre retour...

Qui voyons nous arriver, à midi, alors que nous venons d'installer le couvert sur la table du jardin?

 

Rencontres

Pistache, la chienne d'un voisin

Le portail était ouvert et c'était l'heure du repas, elle ne s'y trompe pas.

Peut-être y aura-t-il quelque chose pour elle?

Elle se dresse d'abord sur ses pattes arrière et prend la posture d'une quémandeuse suppliante...

Difficile de résister devant ses mimiques

puis elle se poste à nos côtés un long moment,

comprend qu'il n'y a plus rien à espérer et s'en va...

 

Un peu plus tard, dans l'après midi,

c'est une voisine qui vient nous recommander une émission de télé qui l'a séduite et qui repasse le soir même.

Puis une autre voisine qui vient nous parler de sa découverte de la veille:

le festival " La chansonnade" à Pourchères...

Et ce matin, l'employé de mairie vient boire le café, c'est l'occasion de donner les nouvelles.

Et notre plus proche voisin vient nous inviter pour déguster une tarte au fromage après le repas.

 

Et je pense à cette citation de Christiane Singer, redécouverte il y a peu de temps sur un blog

"Ces êtres de dialogue, de partage, de mouvance que nous sommes vivent de la magie des rencontres, meurent de leur absence. Chaque rencontre nous invente illico- que ce soir celle d'un paysage, d'un objet d'art , d'un animal ou d'un enfant, d'un ami ou d'un inconnu. Un être neuf surgit alors de moi et laisse derrière lui celui qu'un instant plus tôt je croyais être."

 

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 08:46

J'ai reçu ce mail et le partage avec vous..une journée mondiale, ça ne doit pas se rater..Je vous embrasse tous !

 

partage une belle initiative de nos amis italiens du site http://www.essereilcambiamento.it

 

« Ferme les yeux et écoute. Sens ta respiration. Ressens le souffle de la vie qui est en toi. Et maintenant relie toi à chaque Etre Humain. Ressens la respiration de notre humanité. Sens notre respiration s’amplifier et s’unir à celle de chaque etre vivant. C’est la vibration de la vie. C’est le rappel de notre appartenance commune, nous rendant uniques et originales, identiques et différents. Chaque changement, chaque prise de conscience part du centre de notre coeur. Notre coeur vibre dans la reconnaissance de notre Essence Divine. Chaque instant est un don reconnu dans la puissance d’Amour, manifesté dans l’embrassade fraternelle, celle qui est vraie et authentique, celle qui est sans peur et sans honte, celle qui réchauffe le coeur de chaque Etre Humain.

Dans la force de l’union, les différences, les barrières que nous avons érigées entre les peuples, entre les races, entre les genres, entre chaque Etre Humain, se dissolvent face à l’expansion libre de l’Amour. Guidés par la sagesse du coeur, émerge notre grandeur en tant qu’Etres Divins. Il s’agit d’une Ré-évolution , d’une Ré-éducation vers le respect et l’Amour. En ayant le courage d’aimer, nous nous manifestons comme humanité divine, celle naissante, celle centrée sur l’évolution par le bien supreme. Tout part du centre de nous-memes ; A partir de l’amour nous réussissons à faire vibrer chaque cellule de notre corps, inondant chaque Etre Humain de joie et gratitude par le simple fait d’exister, par le don de la vie que notre coeur a toujours gardé soigneusement. C’est une musique, c’est la symphonie de la vie dans la vibration d’amour qui contamine chaque Etre Humain. Dans la chaleur de  l’amour de chaque embrassade, c’est notre vraie essence qui se manifeste.

Dans l’embrassade collective, nous étreignons le coeur de Mère Terre ; Embrassons chaque Etre vivant, la vie qui pulse dans chaque recoin de la terre, chaque recoin du ciel, dans les eaux plus profondes. Chaque embrassade d’Amour nous rapproche toujours un peu plus du   centre  de nous memes, unis dans le parcours conjoint de notre humanité. Chaque embrassade d’amour nous libère de nos conditionnements individuels et collectifs. Chaque embrassade d’amour est un chant qui s’unit à la musique de l’univers. Aujourd’hui nous nous ouvrons à l’amour. Aujourd’hui nous choisissons le pardon pour nous accepter complètement comme humanité qui grandit et qui vibre à l’unisson. Aujourd’hui nous résonnons à la fréquence de la vie dans le respect de nous memes et de Mère Terre. Aujourd’hui nous manifestons pleinement dans un geste d’amour profond la grandeur qui est en nous. Aujourd’hui nous laissons chaque barrière se briser pour laisser place à l’Etre Humain. Aujourd’hui nous n’avons pas besoin de reconnaitre certains droits humains, parce que cette conscience est en nous. Aujourd’hui nous sommes avec notre  coeur qui vibre face à face à notre humanité dans l’union et dans l’amour. Que s’élève la voix de la Vérité, que la vibration de la parole puisse se manifester dans chaque angle du créé. Aujourd’hui choisissons d’Etre et d’aimer dans la puissance de l’embrassade.  Namasté !

Texte  traduit de l’italien du site www.essereilcambiamento.it  par Marie Menseau http://eveil-a-soi.com   Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale. Tous droits réservés.

World Hugging day


10

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 00:00

-Est-ce bien elle?
-Mais oui,la petite Lydie vient l'embrasser.
Un tel changement en si peu de temps,c'est vraiment extraordinaire ! Si sa fille n'avait pas été à ses côtés,je ne l'aurais pas reconnue.
  Qui eut pu croire possible une transformation si soudaine ? Il y a deux mois,avant les vacances,c'était une personne petite et boulotte,habillée de couleurs criardes et mal assorties, sa vulgarité mettait mal à l'aise et provoquait pitié et moqueries. Impossible pour elle de passer inaperçue tant son allure et sa dégaine lui donnaient un air de mascarade.
  Et je la vois aujourd'hui d'une élégance discrète, les gestes plus mesurés, la voix moins éraillée. Délivrée de sa poitrine opulente,elle peut s'habiller plus aisément...Je découvre la finesse de son visage,son arrondi délicat...toute cette beauté auparavant était masquée par l'afflux de graisse..Seul,à présent ,le regard garde trace de quelque vulgarité roublarde. Mais l'ingénuité naîve de la bouche atténue ce défaut et même fait sourire..
-Mais,dit ma collègue,elle est mignonne
-Elle a fondu au soleil d'été,dit une autre;
-Moi,je sais, dit la plus commère d'entre nous,c'est à cause du tonton qu'elle a maigri...Depuis que son mari est parti, il habite chez elle...Et c'est lui qui régente tout, il aide même les enfants à faire leurs devoirs....
Et les cancans vont bon train...
  Je me tais et m'émerveille en secret des pouvoirs de l'amour.

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 12:57

Elle me parle d'une amie  qui a un cancer et plein de métastases dans tout le corps.

 

Elle s'étonne qu'elle n'éprouve pas le besoin de parler de  sa disparition prochaine , au moins avec ses plus proches amis. Il lui semble qu'elle, elle aurait envie de parler , en toute vérité, avec ceux qui ont su créer des liens avec elle...Et j'éprouve , moi aussi, la même sensation;

 

Puis elle me dit : "A un moment, elle m'a déclaré qu'elle espérait être encore là pour Noël".

 

Mais lui dis-je, si elle t'a dit  cela, c'est bien qu'elle est consciente de son état et qu'elle sait qu'il lui reste peu de temps..

 

C'est vrai, me répond-elle, mais je n'en ai pas pris conscience et nous avons parlé d'autre chose.

 

 

Alors je lui raconte que j'ai vécu un peu la même expérience il y a quelques mois...

Je me promenais avec une voisine qui avait été opérée d'un cancer quelque temps auparavant.

Elle marchait plus allègrement que moi.

Et voilà que je l'entends dire :"Mes enfants ont perdu leur père   au début de l'année, si dans la même année, ils perdent leur mère, c'est vraiment beaucoup...."

Je l'ai trouvée bien pessimiste et je n'ai pas su que lui répondre tant il était évident pour moi qu'elle était en voie de guérison...

Mais elle, elle ressentait bien qu'en dépit des apparences, elle n'en avait pas fini avec la maladie...et elle aurait sans doute aimé en parler...Et je n'ai pas su l'entendre et l'écouter...Et nous avons parlé d'autre chose....

 

Qu'il est difficile d'être vraiment à l'écoute de l'autre, d'être en empathie...

 

Et pourtant, si l'on n'est pas vraiment en recherche de cette écoute, à quoi bon vivre?

 

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 16:16

 Je suis de toute espérance  de Alain Mercier

 

"Je dis le goût des choses simples

Le goût de pain et de soleil

Le goût de plaisir et de chance;

 

Je dis les mains tendues

Et la bonne surprise.

 

Je dis la transparence d'être

Je dis la joie des hommes libres

Et la peine des condamnés.

 

Je dis la halte après la route

Je dis l'arme des opprimés

Je dis la colère du juste

Et l'innocence des blâmés.

 

Je dis l'aventure de naître."

 

 


Ce matin, en rangeant des papiers, je redécouvre ce poème que je relie à ce que j'écrivais hier.

 

Ce matin, j'écoute  un copain qui me téléphone et d'emblée me déclare :

"C'est décourageant, tout ce que je fais est stérile, je vais à des réunions, je dis ce que je pense, je pousse ma gueulante, oui, mais rien ne change...

Puis il me parle de la bibliothèque qui est à côté de chez lui...Il y va régulièrement bien qu'il ne prenne pas de livres, mais il aime  aller dire bonjour à la bibliothécaire et lui faire un brin de conversation...Il n'aime pas  lire mais il aime bien parler...Et voilà que la dame lui prête un livre : c'est le témoignage d'une femme devenue maire dans son village...

Et elle l'invite à venir participer  au cercle de lecture qui a lieu dans quelques jours à la bibliothèque...

Le voilà donc obligé de lire le livre et de participer à cette rencontre....Mais,  comme il a décidé que tout ce qu'il faisait était stérile, il y va en pensant à l'avance que c'est du temps perdu...LEs personnes, me dit-il,  ne sont pas motivées, elles arrivent en retard ou partent avant la fin....Et puis, les propos de cette dame : maire de son village, ses propos sont  banals donc sans intérêt, ça ne sert à rien, ni de l'écrire, ni de le lire...C'est juste pour justifier son emploi que la bibliothécaire organise ces cercles de lecture, ça ne sert à rien...Quoi que l'on fasse, ça ne sert à rien.

Heureusement, pour une fois, je dirai heureusement  les pensées de mon copain ne sont pas en accord avec ses actes....Heureusement, sinon, puisque tout est stérile, il pourrait passer sa journée à ne rien faire....Heureusement, il ne croit pas tout à fait à ce qu'il dit  et il essaie quand même...de faire quelque chose et garde quand même un petit filet d'espérance, du moins je l'espère...

Je l'ai écouté, mon gentil copain, car il est gentil et serviable au-delà de ce que l'on peut imaginer, je l'aié couté mais  je me suis sentie impuissante à lui communiquer un peu de cette petite flamme qui m'anime parfois.

 

 

 


Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 10:21

Si t'embarrassent les blancs
qui ponctuent ma conversation,
j'en suis attristée
mais n'est-ce pas toi qui les a provoqués
ces blancs qui te troublent,
en restant si longtemps silencieux
face à celle qui,sans pudeur,
se dévoile
à toi
et attend
le coeur à coeur lumineux
qui lui donnera le goût
de poursuivre sa route
sur cette terre glacée.


1-juillet-2007-039.jpg                                                       

  Un coeur à coeur  lumineux
                                                        

 promesse d'un monde bleu
                                                        

 d'un monde à venir
                                                        

 où la rencontre avec l'autre
                                                         

sera transparence
                                                        

et confiance totale.

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 13:01

"La seule vraie certitude touchant notre vie et nos actes ne peut venir que des sources qui jaillissent au fond de nous-mêmes.

 

"Mais si je suis poète, je n'ai qu'à attendre patiemment que lèvent les mots qui porteront le témoignage que je crois devoir porter."

 

"C'est ainsi que je veux écrire. avec autant d'espace autour de peu de mots"

 

"En réalite , les mots doivent accentuer el silence.

 

"Il s'agira de trovuer un juste dosage entre le dit et el non-dit, un non-dit plus gros d'action que tous les mots qu'on peut tisser ensemble.

 

"La vie est grande, bonne, passionante, éternelle, et à s'accorder tant d'importance à soi-même, à s'agiter et à se débattre, on passe à côté de ce grand, de ce puissant et éternel courant qu'est la vie. Ce sont de ces moments- etils m'emplissent de gratiude - où toutes les aspirations personnelles tombent, où ma soif de savoir et de connaissance s'apaise  et où, d'un large coup d'ailes, un petit peu d'éternité vient me survoler."

 

                                          Etty Hillesum

 

(J'ai déjà parlé d'elle, sur mon blog, le 11février 2008 et le 16 mars 2009) 

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 11:46

" Que mes pas me portent dans la beauté

Que mes pas me portent tout au long du jour.

 

Que mes pas me portent à chaque retour des saisons

Pour que la beauté me revienne

 

Beauté des oiseaux

Beauté joyeuse des oiseaux

 

Que mes pas me portent dans la danse des sauterelles;

 

Que mes pas me portent dans la rosée fraîche

Et que la beauté soit avec moi

 

Que mes pas me portent vers la beauté qui me précède

Que mes pas me portent vers la beauté qui me succède

Que mes pas me portent vers la beauté du ciel

 

Que mes pas me portent vers la beauté qui m'entoure

Que mes pas me portent dans la vieillesse,

Sur un chemin de beauté, vivifiée

Que mes pas me portent dans la vieillesse

Sur un chemin de beauté, vers une vie nouvelle,

Et dans la beauté je marcherai

 

Dans la beauté je marcherai. "

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 08:50

Elle était à quelques mètres de lui.

Elle l'avait tout de suite aperçu parmi les autres.

Il était avec sa compagne.

Tous deux regardaient dans sa direction.

Elle s'apprêtait à les saluer.

Elle attendait que leur regard accroche le sien.

Elle attendait mais ils ne la voyaient pas....

Etait-elle devenue invisible?

Existait-elle seulement?

Un doute l'effleura.

 

Ils continuaient à regarder dans sa direction sans la voir.

Peu importe !

La terre continuait à tourner.

Elle s'effaça.

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article