Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 15:02

 c'est à la fin de ce petit livre que j'ai découvert ces pépites

 

"Toute la vie nous est donnée avant que nous la vivions. Mais il faut toute une vie - il faut peut-être plus - pour devenir conscient de ce don. Toute la vie nous est donnée chaque seconde.

Le monde commence aujourd'hui.

Il y a sans doute un passé. Il y en a un pour moi : vous avez vu que j'avais des souvenirs. Mais on ne me surprendrait guère si l'on m'apprenait que ces êtres que j'ai aimés et que je crois morts, que je traite comme s'ils étaient morts, étaient bel et bien vivants, aussi vivants ou plus que moi. Pourrais-je même les penser, s'ils avaient disparu?

Les yeux ne font pas le regard...Nos croyances ne font pas la réalité.

Il y a une réalité : c'est que nous pouvons accueillir la vie. Ce droit nous l'avons. Nous avons la lumière, si nous ne la refusons pas et nous pouvons, avec elle, éclairer toutes choses....

Je suis content de savoir... que tout peut recommencer si je laisse faire la vie. Je voudrais me faire très souple,  très petit. Je n'y parviens pas toujours.

 

Je ne voudrais pas sortir de ma place; Je voudrais apprendre à n'en plus sortir; Or, je sais que ma place d'homme est dans la joie.

Oh ! s'éveiller chaque matin - et pourquoi pas chaque minute - et regarder le monde qui commence.  "   

                          Jacques Lusseyran (Virginie 1958-59)

 

Homme étonnant, ce Jacques Lusseyran 

II a huit ans quand il perd la vue

Et pourtant il ne se considère jamais comme un handicapé

Car la lumière vient à nous de l'intérieur et que, même aveugle, il  garde en lui la couleur et les rayonnements de la lumière...Il explique que tous les objets émettent des sortes de sons...

Dans un paysage familier, il percevait un arbre "au seul bruit de son ombre".

C'est un voyant

Déporté politique à Buchenwald, professeur de littérature en Virginie, il meurt dans un accident à 47 ans....

Son témoignage de vie est remarquable

Ce livre est un acte de confiance, un acte de grâce, un témoignage sur la richesse de la vie.

 

 

 


 

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Moun 03/01/2013 17:54


Bonjour,


rien ne sert de brasser pour se montrer... il est des hommes qui ont cette puissance sans rien faire, juste en laissant entrer la lumière et la redistribuer à l'envi. Remarquable personnage.


 


Merci pour la découverte et mes meilleurs voeux


 

Jackie 03/01/2013 10:51


Une lecture qui fait du bien.


Merci Gazou.

Jean 03/01/2013 08:56


Il y a des hommes remarquables, qui ne font guère de bruit, mais pourtant ils apportent une grande richesse à notre humanité.

rené 03/01/2013 02:26

Bonjour Comme promis pour l janvier j’ai mis une photo du mariage !! Je te souhaite un très bon jeudi Nos amitiés bises je te retrouve après ma pause forcée à très bientôt Qing&René

Marie2 03/01/2013 01:00


Merci pour cet extrait... l'auteur de ces lignes me plaît énormément. J'ai besoin de lire ce genre d'ouvrage.