Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 10:20

Elle était jeune,

 

Elle était belle

 

Joliment maquillée

 

Elle était caissière

 

Sur son visage

 

Pas même l'esquisse d'un sourire.


 

Pas un regard

 

sur les personnes qui passaient devant elle pour payer leurs achats.

 

 

Elle était ailleurs

 

Elle s'ennuyait

 

Elle n'avait rien à faire ici.

 

Ici était un robot qui avait pris son apparence

 

Un robot ne peut être ni beau ni aimable

 

Un robot, c'est froid et fonctionnel.

 

 

Que n'ai-je su lui parler et la regarder

 

lui découvrir un sourire

 

et lui rendre sa beauté ?

 


Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans portraits
commenter cet article

commentaires

catherine2 24/12/2012 12:03


 quel  joli portrait qui me parle bien

marlou 23/12/2012 06:31


On est parfois si loin des autres...


Bises Gazou, passe une excellente semaine

Françoise 22/12/2012 23:02


Je comprends. Il aurait peut-être suffi d'un petit mot, d'un sourire, pour lui donner envie de sourire à son tour. Mais nous n'avons pas toujours la bonne attitude, c'est vrai.


Bonnes fêtes de Noël à toi et aux tiens, Gazou. :-)

durgalola 22/12/2012 21:15


beau texte


tant à dire sur les caissières .... celles qui sourient celles qui éternuent, parlent ou non - celles qui compatissent, partagent et donnent ... 


bises

andrée wizem 22/12/2012 17:41


Je me demande si nous sommes toujours souriants à tout sur les lieux de travail où nous sommes.


J'apprécie la patience des caissières et si elles aiment se maquiller et le peuvent tant mieux pour elles et si ce maquillage ne réussit pas à masquer leur manque d'entrain à la tâche elles font
sans doute ce qu'elles peuvent. Et si elles arrivent à sourire malgré leurs horaires de dingue et le bruit de fond et les salaires de misère je dis bravo.


Leur dire bonjour et les remercier. Elles font souvent ce travail dans des conditions horaires de dingue et pour des salaires de misère. Ce n'est pas ce qui donne vraiment le coeur à l'ouvrage.
La periode de fêtes doit leur donner la nausée.


J'espère que ta jolie caissière qui ne me paraît pas un robot sans coeur aura de quoi retrouver le sourire en 2013.


 


 


 

gazou 23/12/2012 10:24



Je ne porte pas un jugement sur elle, je ne sais pas ce qu'elle vit, je suis seulement triste en la voyant  de constater combien nous pouvons tous si facilement nous robotiser, je suis
triste aussi de n'avoir pas su lui parler


Bon Noël Andrée!