Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 08:00
18juillet2007-028.jpgImpression depuis quelques jours de n'écrire que des choses insignifiantes ou plus exactement de ne pas savoir révèler tout le suc de ces petits faits en apparence sans intérêt,de ne pas savoir creuser pour chercher l'essence,de n'en rester qu'aux seuls faits extérieurs...C'est en lisant un livre de Erri de Luca (trois chevaux)  que me vient cette réflexion car lui,avec des mots simples sait aller très profond...Comme il le dit de l'un de ses personnages,je m'arrête" à l'écorce des choses"...Tout d'abord,il faudrait sortir de cette fatigue insidieuse qui, l'air de rien, rend tout un peu trop pesant...Oui,besoin de m'alléger...

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

domi 10/08/2007 18:53

Bienvenue au club, Gazou ! TU as su trouver pour la dire, cette difficulté à écrire, moi ça me parle et me touche...

gazou 10/08/2007 09:14

Je te remercie pour tes réflexions qui m'ont paru très justes...Ce matin,après avoir écrit sur mon blog,j'ai lu plusieurs pages de ton journal..quand tu parles de la naissance de Gabrielle

julie70 10/08/2007 09:00

Il y a des jours, semaines pour voleter sur la surface, puis un jour on plonge plus profondément, chaque chose à son temps, en plus du fait que même nous ne savons pas toujours, on n'a pas envie non plus de "tout" dévoiler aussitôt à tous.

Des fois, d'ailleurs, comme j'avais constaté dans ma vie, même pas à nous mêmes.

Puis un jour, vient, quand on est mure à aller au fond des choses, au moins s'interroger sinon trouver des réponses.

Je ferais toutfois attention à la fatigue, c'est moi elle était, voir mon journal intime, toujours signe que je ne voulais pas penser à quelque chose, à ce moment-là, bien sûr, quand je n'étais pas malade ou épuisée de travail.