Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 11:29

Il fut un temps,

le hasard les faisait se rencontrer

sur le chemin

lui en voiture

elle à pied qui se promenait...

Il s'arrêtait, sortait de sa voiture,

la saluait, échangeait quelques mots aimables,

un sourire,

la promesse de se voir plus longuement...

 

Pudeur, timidité, ni l'un ni l'autre n'avaient osé proposer cette rencontre.

 

Et maintenant, la vie et ses aléas bizarres l'avaient contraint à s'éloigner,

les volets de sa maison demeuraient fermés

et elle regrettait de n'avoir pas osé, alors qu'il était là, de n'avoir pas osé frapper à sa porte...

 

elle savait pourtant qu'ils avaient des choses à se dire...

Lui aussi le savait...

 

Seraient-ils plus hardis, plus spontanés une prochaine fois?

Repost 0
Published by gazou - dans tranches de vie
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 14:02

J'ai terminé, il y a quelque temps, la lecture du livre de Philippe di Borgo

                            "LE SECOND SOUFFLE"

Vous vous rappelez le héros du film "Les Intouchables"

 

De même que, malgré la dureté du sujet,  après avoir vu ce film, j'avais retrouvé le fil de la vie, l'énergie pour continuer ce chemin perfois si âpre que la vie nous offre,

De même, après avoir lu ce livre si sincère, je retrouve des forces et , comme le dit un critique, une respiration plus ample, un souffle retrouvé.

 

Cela paraît totalement incroyable, improbable que ce riche tétraplégique ait pu rencontrer et faire confiance, malgré les apparences, à ce jeune Abdel qui paraît si instable et brutal...Et pourtant c'est la réalité.

Lui a su voir et faire fructifier tout ce qu'il ya vait de bon et de riche dans ce jeune Abdel si mal parti dans la vie  

Et Abdel a su lui redonner, à lui l'handicapé, le goût de vivre .

 

J'ai aimé aussi les très belles pages où il parle de sa femme morte d'un cancer, où il dit combien sa présence l'a réconforté après l'accident.

J'ai admiré que, même tétraplégique, il soit encore capable d'aimer  et de se faire aimer d'une nouvelle compagne...La vie n'a pas dit son dernier mot

 

"Tant qu'il y a encore de l'énergie, notre vie est une beauté en soi et il serait lamentable de ne pas l'apprécier" dit-il

Et il me semble que les mots "énergie" et  "amour" sont un peu synonymes

Repost 0
Published by gazou - dans Livres
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 14:35

 

 

2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-13.jpg

 

Je  croyais qu'ils avaient déserté la région,

je n'en avais plus rencontré depuis au moins dix ans et voilà que, hier, à quelques cinq ou six kilomètres de chez moi, j'en aperçois tout un champ, coquelicots et bleuets s'y sont donnés rendez-vous et s'émerveillent de s'être retrouvés

et je pense à la chanson de Forcioli qui lui aussi les aime bien, les bleuets.

J'en ai pris quelques uns... Voudront-ils s'installer dans mon jardin et y revenir l'an prochain ?

 

 

Le temps des bleuets de Philippe Forcioli

Album : "Le temps des bleuets" (1989)

Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Il n’y en a plus dedans nos terres
Il n’en est plus aux champs de blé
Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets

Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Ça voudrait dire que la terre est sauvée
Que la chimie que la finance
N’ont pas tout tout à fait bouffé
Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets

Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Petites étoiles à la crinière du mois e mai
Coquelicot de sang mon frère
Tu as bien fait de résister
Si le retour du petit frère est annoncé

Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Tous les enfants les pauvres ont droit à leurs bouquets
Pour les mamans les filles les vierges
Ce brin de printemps en beauté
Ce doux baiser couleur de ciel les bleuets

L’un dit : « c’est pas demain a veille »
Un autre : « c’est hier déjà »
Il est grand temps que la merveille
Reprenne sa place ici-bas

Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Et l’on verra tous les poètes décorés
D’une turquoise végétale
De l’ordre de la fleur des prés
« Est-ce un lapi-lazuli ? Non, c’est un bleuet ! »

Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets
Oui c’est une obsession païenne un couplet
Dans les refrains de mon enfance
A tout bout d’champ étaient chantés
Et moi j’imaginais que France était bleuet

Bleuet bleuet bleu et blanc comme Phocée
Le drapeau de Marseille Marieterranée
J’ai beau vous voir fleurir sur mer
Je vous préfère aux champs de blé
Oh j’aimerais tant qu’ils reviennent les bleuets

Oh…….. les bleuets !!!
Milliers de sources souterraines retrouvées
Que sur les chemins on égrène
Simple poème en chapelet
Que reviennent les temps bohèmes
La marguerite dit : « je t’aime »
Le coquelicot : « j’en mourrai »
Et toi qu’en diras-tu bleuet ? (bis)
Et lui et moi :
« Oh ! rien qu’un tout petit bouton d’or à la clé ! ».

Repost 0
Published by gazou - dans nature
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 12:20

Ce jour-là, je vais manger avec mes petits enfants.

 

L'un d'eux aura 18 ans le lendemain.

Son plus jeune frère le plaisante : "est-ce que tu profites bien de ta dernière journée avant ta majorité?"

Et j'ai bien l'impression que lui envie ce grand frère qui demain sera majeur, cela lui semble une promotion souhaitable.

 

Mais le plus grand  manifeste moins d'enthousiasme

-"Oh oui, je la savoure cette dernière journée" répond-il...

 

Je m'étonne !

-"Eh oui, me dit-il, j'ai l'impression que c'est la fin de l'insouciance, la fin de l'adolescence...Si je fais une faute très grave, je peux me retrouver en prison

- "Dès l'âge de 13 ans, rétorque le plus jeune , on peut t' y mettre si c'est une faute très grave..."

Et le grand me demande :"est-ce que tu as éprouvé cela quand tu as eu 18 ans?"

 

En fait je crois n'avoir jamais ressenti ce que cela pouvait être d'être une adolescente...On était enfant, puis on était adulte...A notre époque, il n'y avait pas de période intermédiaire, il me semble...

 

Comme les mentalités changent vite!

Ou peut-être avons-nous oublié quelles étaient nos préoccupations quand nous avions 18 ans ?

Repost 0
Published by gazou
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 17:04

"Pour moi la créativité, c'est rendre visible l'invisible.

On peut être créatif dans n'importe quel domaine, en bêchant la terre, ou en nettoyant les escaliers parce que cela veut dire "Vivre le moment si intensément que tu ne répètes pas..."

Pour qu'il y ait communication entre nous...il faut amener la personne vers la douceur de son être où elle peut trouver et développer ce talent là.

On peut travailler sa voix, la peinture, ou la cuisine, la danse..en laissant faire, de façon relâchée, en se permettant d'être dans cet état de relaxation où les choses se font à travers soi.

Il faut faire la connexion du merveilleux que l'on a  à l'intérieur de nous avec la vie de tous les jours."

                 Elisabeth Horowitz

 

 

 

Je redécouvre ces notes prises un jour sur une feuille de papier, j'essaie de faire un peu de tri dans tous mes papiers, de jeter ce qui me paraît inutile...et je me trouve tellement en accord avec ce qui est dit là que j'ai bien envie de le partager avec vous..Pourquoi chercher loin  ce qui est à notre portée?

Repost 0
Published by gazou - dans citations
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 14:38

Surprise ce matin !

 

2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-10.jpg

 

 

 

 

 

Un coquelicot est tombé amoureux

d'une ribambelle de pensées.

 

 

 

 

2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-11.jpg

 

 

Il est venu se planter tout près d'elles

dans le pot où elles ont passé l'hiver.

Il fait le beau et se pavane.

 

C'est la première fois qu'il les approche,

D'ordinaire elles partent avant qu'il n'arrive.

Il est un peu ému,

Elles , elles ne semblent pas l'apercevoir...

Est-ce possible?

 

                                           

Repost 0
Published by gazou - dans nature
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 11:17

De quoi parle-t-on, en ce moment, quand on rencontre quelqu'un?

 

Le temps a toujours été un grand sujet de  bavardage mais, actuellement, même ceux qui n'auraient pas eu l'idée d'en parler, s'y mettent eux aussi...

 

Incroyable, nous disent des amis qui viennent de  Paris avec leur voiture, nous avons vu des traces de neige et nous n'étions pas en montagne..et nous sommes  bientôt à la fin mai...Et il fait froid...ici, vous avez au moins des coins de ciel bleu....Et puis, ajoute notre invité, j'ai pris de très belles photos de nuages...Ils sont vraiment magnifiques !

 

3866304417_060646fe70.jpg

 

Ah ! me dis-je...enfin un qui voit le bon côté de la situation ...Il est vrai que, si l'on veut regarder les nuages, c'est le moment d'en profiter...Il en est de toutes sortes....

Et puis quand le soleil daigne apparaître, au lieu de le regarder à peine et de l'oublier, comme on le ferait en d'autres années, eh bien on se précipite pour le humer , pour le ressentir...Dans quelques minutes, il ne sera peut-être plus là...

 

Et puis, on a de la chance, on a encore des pensées, des myosotis... des iris..

 

2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-6.jpg

 

Il ya encore des iris..D'ordinaire leur floraison est beaucoup plus éphémère, mais cette année, le froid les conserve

 

2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-7.jpg

 

Et les coquelicots sont là...

 

 

  2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-9.jpg

 

 

 

 

 

et les roses aussi commencent à éclore...

Cessons donc de nous désoler !

 

 

2013-05-21et-14-Berangere-chez-ALise-et-le-jardi-copie-8.jpg

Repost 0
Published by gazou - dans nature
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 12:52

"La joie ne nous vient pas sur commande.

Nous n'en éprouvons pas lorsque quelqu'un nous y exhorte.

Et cependant elle est de l'ordre d'une décision à prendre et, à ce titre, elle ne dépend que de nous.

 

La joie est à la fois l'expression et la conséquence d'une vie accomplie.

 

En effet, il est de notre devoir de vivre avec intensité.

 

A cette condition, notre vie se trouve empreinte de joie.

Et il relève de notre décision de réagir d'une manière ou d'une autre à ce qui, chaque jour, nous arrive.

Si nous le voulons bien ,les occasions de nous réjouir ne  manquent pas.

Je puis être heureux en effet de l'éclat de l'aurore au soleil levant ainsi que de ce jour nouveau que Dieu m'offre.

Ou encore de la rencontre avec d'autres êtres humains, de mon travail qui réussit, d'un cadeau reçu d'une amie...

Mais je peux aussi laisser ces opportunités dans l'ombre et me lamenter continuellement sur mon existence inaccomplie....

 

Nous ne pouvons modifier nos émotions par la force, ni les programmer.

Mais il dépend de nous de nous mettre en route vers la source de joie qui coule au fond de notre âme;

A chacun sa porte d'entrée.

Pour l'un , ce sera la beauté de la nature, pour un autre, la musique, pour un autre encore, la prière et le silence.

Evidemment, nous ne devons point nous contraindre à être toujours joyeux.

Il suffit de croire que "la joie imprenable " demeure au fond de notre être..."

 

                                                        ANSELM GRÜN (Retrouver en soi la source de la joie)

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 09:53



Je cherche un mot
pour écrire ma chanson 
et de rebond en rebond
glisser sur les vagues du temps
les embrasser
les épouser.

Je cherche un mot
juste un mot
un mot clé
pour ouvrir
les portes de la vie.

Je cherche un mot
pour pénétrer 
au plus profond de la terre mère.

Je cherche un mot
un mot fort et rude
pour ressentir l'énergie qui bouillonne en moi.

Je cherche un mot
un mot fleur
pour attendrir les pierres 
qui entravent le courant.

Je cherche un mot
un mot source 
pour étancher ma soif.

Je cherche un mot
un mot éponge 
qui effacerait 
les excès de l'ombre.

Je cherche un mot
un mot soleil
pour inonder de lumière
la grisaille du jour.

Et voilà que le gris
 devient rose et bleu
et prend toutes les couleurs de l'amour.

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 15:01

 

 

Elle m'a été envoyée aujourd'hui même et je ne résiste pas à la partager avec vous..La finale est pour el moins inattendue

Merci à celui qui me l'a envoyée

C'est une petite fille qui demande à son arrière-grand-mère :

-         Dis, mamie, quel âge tu as, toi ?

-         Et l'aïeule qui est vieille, très vieille :

-         Heu... je suis née en 1913... et nous sommes en 2010, non en 2013, ça fait donc 2013 moins 1913... heu ça fait....

-         Mais la petite interrompt l’arrière-grand-mère, pourquoi tu te fatigues la tête comme ça, il faut regarder dans ta petite culotte !

-         Dans ma petite culotte ? Comment ça dans ma petite culotte ?

-         Ben oui, moi quand je regarde dans ma petite culotte, j'ai une étiquette, c'est marqué 5 ans.

  

 

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans humour
commenter cet article