Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 17:25

2013juin11-les-fleurs-du-jardin--Boncompain-044.jpg

 

C'était la fête de l'école.

Nous avions promis à notre petit fils d'aller l'écouter chanter  avant de partir chez nous.

 

Et voilà les six classes enfantines réunies.

Et ce n'est pas rien de faire chanter tout ce petit monde.

Certains sont plus préoccupés de faire des signes à leurs parents que d'ouvrir leur bouche pour chanter...

D'autres suivent leur rythme à eux et oublient de regarder la maîtresse qui s'efforce de battre la mesure...

Malgré tout, c'est très agréable de les écouter et de les regarder...Leurs mines sont réjouies et certains sont très concentrés et chantent  de tout leur coeur.

 

Nous, nous les avions déjà entendus , ces chants...La veille nous avions eu droit  un petit concert maison.

Et après avoir chanté, notre petit fils nous avait conviés à en faire autant...Les papis et les mamies aussi doivent chanter, nous avait-il dit...

 

Et nous voilà de retour chez nous...

 

Mais pourquoi  ne vendez-vous pas votre maison ? nous avait-il dit la veille

Et comme je lui demandais pourqoi, il me répondit :

comme çà, vous resteriez toujours avec nous

 

Merveilleuse candeur de l'enfance!

Repost 0
Published by gazou - dans journal intime
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 21:41

Garder en soi
lumineux et brûlant
l'audacieux besoin de partir...
soif d'absolu,
vertige du gouffre
d'où l'on ne revient pas,chemin sans retour possible;

Ne pas accepter,
ne pas s'habituer,
attendre le temps favorable,
garder la brèche ouverte,
et savourer
enfin
la Vie....
imparfaite.

 

Ce texte, je l'ai écrit il y a plus de 25 ans et pourtant je m'y retrouve

Simplement je sais maintenant que la vie est par essence imparfaite et que cela ne l'empêche pas d'être belle.

Et j'ai donc changé le dernier mot...J'avais écrit la vie parfaite, je préfère à présent mettre la vie imparfaite

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 19:34

Je suis chez ma fille.

Nous devons nous occuper des enfants en cette fin de semaine.

C'est un plaisir beaucoup plus qu'un devoir.

Nous mangeons ensemble :  au dessert, le plus grand nous fait goûter ce que son correspondant norvégien lui a apporté récemment, je suis incapable d'en prononcer le nom ni de dire quelles substances le composent, tout est écrit en norvégien évidemment, mais c'est bon !

 

En suite le plus petit veut que je joue avec lui.

Et il me sort des cartes que son frère lui a achetées lors de son voyage à Londres.

Chaque joueur tire une carte et invente une histoire à partir de là...Ce n'est pas toujours évident de trouver quelle suite on va donner à l'histoire à partir de la carte tirée et qui semble arriver là comme un cheveu sur la soupe..Mais comme tout est permis, même les choses les plus invraisemblables..on s'en sort toujours et on rit de bon coeur....

 

Et comme j'aime l'entendre rire cet enfant !

Repost 0
Published by gazou - dans nature
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 22:13

   Et voilà qu'un nouveau texte sur l'espoir et l'espérance vient  à moi...

La même idée est exprimée que dans celui de Martin Steffens publié il y a quelques jours

mais pour certains ce texte paraîtra plus clair peut-être..alors je vous le retranscris, dites-moi  ce que vous en pensez....

Pour moi il me semble en effet important de ne pas confondre ces deux notions 'espoir et d'espérance qui, en fait , ne sont pas vraiment synonymes

 

"J'ai longtemps cru ces deux mots synonymes. Je pensais qu'il était possible de les interchanger au gré des phrases,

 

pour éviter les répétitions, sans modifier le sens du propos. Je comprends que leur géméllité n'est qu'apparente.

 

Espoir et espérance sont deux notions bien différentes. L'espoir ou les espoirs que je nourrissais jusqu'alors

 

consistaient à compter sur des lendemains meilleurs pour supporter l'âpreté du présent. Mon espoir tendait donc en

 

la réalisation d'un désir concret, dans un futur plus ou moins proche. Cette attente n'était que supposition ; elle était

 

susceptible de ne pas se réaliser et donc de me décevoir.

 

  L'espérance  en revanche s'ancre dans une certitude : la certitude de ce qui nous attend au bout du chemin, la

 

promesse du sommet de l'Himalaya. L'espérance n'est pas aléatoire; elle est ferme et concrète. Je sais ce que sera

 

l'issue de ma route, quelques soient les épreuves...

 

Je peux donc vivre aujourd'hui comme il se présente, avec ses peines et ses joies...

 

Oui, seule l'espérance fait vivre.

                                       

                                        Anne-Dauphine Julliand  ( Une journée particulière page 128-9 )

Repost 0
Published by gazou
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 09:41

Ailleurs

 

Où est-ce ?

 

Je ne sais pas.

 

Est-ce loin?

 

Est-ce près ?

 

Est-ce au Nord ?

Ou au Sud ?

 

Je ne sais pas.

 

Et pourtant ailleurs

 

J'y suis presque en permanence

 

parfois des heures

 

parfois un instant

 

parfois à demeure

 

alors que je voudrais être là

 

simplement là.

 

 

17422345.jpg

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 08:29

Nuit d'insomnie

 

Nuit bénie

 

Soudain une évidence :

ne plus attendre....

 

 

Se remplir d'attente nous vide de notre substance.

 

 

Ne plus attendre

mais recevoir....

 

Accueillir la douceur...

Accueillir l'énergie qui coule et circule...

Accueillir les mots qui libèrent...

 

le-cirque-d--archiane-001-copie-1.jpg

 

Accueillir ce qui vient

et l'embellir de notre regard...

 

 

Et ce que l'on attendait

deviendra réalité.

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 08:46

J'ai reçu ce mail et le partage avec vous..une journée mondiale, ça ne doit pas se rater..Je vous embrasse tous !

 

partage une belle initiative de nos amis italiens du site http://www.essereilcambiamento.it

 

« Ferme les yeux et écoute. Sens ta respiration. Ressens le souffle de la vie qui est en toi. Et maintenant relie toi à chaque Etre Humain. Ressens la respiration de notre humanité. Sens notre respiration s’amplifier et s’unir à celle de chaque etre vivant. C’est la vibration de la vie. C’est le rappel de notre appartenance commune, nous rendant uniques et originales, identiques et différents. Chaque changement, chaque prise de conscience part du centre de notre coeur. Notre coeur vibre dans la reconnaissance de notre Essence Divine. Chaque instant est un don reconnu dans la puissance d’Amour, manifesté dans l’embrassade fraternelle, celle qui est vraie et authentique, celle qui est sans peur et sans honte, celle qui réchauffe le coeur de chaque Etre Humain.

Dans la force de l’union, les différences, les barrières que nous avons érigées entre les peuples, entre les races, entre les genres, entre chaque Etre Humain, se dissolvent face à l’expansion libre de l’Amour. Guidés par la sagesse du coeur, émerge notre grandeur en tant qu’Etres Divins. Il s’agit d’une Ré-évolution , d’une Ré-éducation vers le respect et l’Amour. En ayant le courage d’aimer, nous nous manifestons comme humanité divine, celle naissante, celle centrée sur l’évolution par le bien supreme. Tout part du centre de nous-memes ; A partir de l’amour nous réussissons à faire vibrer chaque cellule de notre corps, inondant chaque Etre Humain de joie et gratitude par le simple fait d’exister, par le don de la vie que notre coeur a toujours gardé soigneusement. C’est une musique, c’est la symphonie de la vie dans la vibration d’amour qui contamine chaque Etre Humain. Dans la chaleur de  l’amour de chaque embrassade, c’est notre vraie essence qui se manifeste.

Dans l’embrassade collective, nous étreignons le coeur de Mère Terre ; Embrassons chaque Etre vivant, la vie qui pulse dans chaque recoin de la terre, chaque recoin du ciel, dans les eaux plus profondes. Chaque embrassade d’Amour nous rapproche toujours un peu plus du   centre  de nous memes, unis dans le parcours conjoint de notre humanité. Chaque embrassade d’amour nous libère de nos conditionnements individuels et collectifs. Chaque embrassade d’amour est un chant qui s’unit à la musique de l’univers. Aujourd’hui nous nous ouvrons à l’amour. Aujourd’hui nous choisissons le pardon pour nous accepter complètement comme humanité qui grandit et qui vibre à l’unisson. Aujourd’hui nous résonnons à la fréquence de la vie dans le respect de nous memes et de Mère Terre. Aujourd’hui nous manifestons pleinement dans un geste d’amour profond la grandeur qui est en nous. Aujourd’hui nous laissons chaque barrière se briser pour laisser place à l’Etre Humain. Aujourd’hui nous n’avons pas besoin de reconnaitre certains droits humains, parce que cette conscience est en nous. Aujourd’hui nous sommes avec notre  coeur qui vibre face à face à notre humanité dans l’union et dans l’amour. Que s’élève la voix de la Vérité, que la vibration de la parole puisse se manifester dans chaque angle du créé. Aujourd’hui choisissons d’Etre et d’aimer dans la puissance de l’embrassade.  Namasté !

Texte  traduit de l’italien du site www.essereilcambiamento.it  par Marie Menseau http://eveil-a-soi.com   Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale. Tous droits réservés.

World Hugging day


10

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 10:18

Quand nous sommes revenus de Normandie, nous avons eu une mauvaise surprise.

Notre vieille voisine, juste en face de chez nous, n'était pas chez elle.

Son fils nous a expliqué qu'elle avait eu une artère bouchée, puis un AVC et qu'elle se trouvait à la clinique.

Nous sommes allés lui rendre visite mais elle était profondément endormie

Et, de jour en jour, son état s'est détérioré....

Et hier, c'était son  "dernier voyage"

L'église du village s'est ouverte pour permettre au pasteur d'animer la cérémonie de départ, cérémonie toute simple mais très sincère...

A un moment le pasteur  a dit : d'habitude, je lis un texte de la Bible mais aujourd'ui, c'est une chanson qui célèbre les mamans que nous écouterons...

Car notre voisine était avant tout une maman et comme elle était fière  quand elle parlait de ses cinq fils...

Ils étaient là bien sûr et les petits enfants et les arrière petits enfants...

 

Elle ne s'éloignait  plus guère de chez elle mais elle était là, toujours accueillante...

Si l'on frappait à sa porte, on ne repartait pas sans avoir bu une tasse de café ou un peu de vin de noix.

Elle n'avait pas de boîte aux lettres, le facteur lui portait le courrier à domicile et  bien sûr, elle lui offrait à boire... tous les jours donc, il faisait sa petite pause..Les employés municipaux aussi... Une autre voisine venait tous les soirs faire un brin de causette et bien d'autres personnes.

Et si elle pouvait rendre service , c'est toujours avec plaisir qu'elle le faisait.

 

Je me souviens de la dernière fois où je me suis arrêtée chez elle, j'avais bu une tasse de café, nous avions bavardé un moment, je ne savais pas que c'était la dernière fois...Et comme je regrette de ne pas avoir été la saluer  avant notre petit voyage...

Repost 0
Published by gazou - dans tranches de vie
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 08:08

"L'art de consentir distingue deux choses que l'on confond souvent : l'espoir et l'espérance. L'espoir , parce qu'il peut être déçu risque toujours de se retourner en son contraire. L'espérance, quanr à elle, a déjà surmonté le désespoir. Car l'espoir est fondamentalement attente : attente angoissée ou impatiente de ce qui n'est pas encore.

 

L'espérance, quant à elle,  est attention à ce qui se donne.

 

L'espoir vise l'avenir; l'espérance se conjugue au présent et contemple ce qui s'y donne. Elle vit de ce qui se révèle au coeur de l'abîme, comme participant du Bien.  De l'homme qui, dans sa vie, est tombé cent fois, l'espérance retiendra que cent fois il s'est relevé.

Parce qu'elle est par essence réception à ce qui se donne, l'espérance est sauve de ce qui menace tout espoir : la déception.

 

Armé de l'espérance, vous voilà donc libérés de la peur de rater quelque chose...

le "bon choix" ne dépend pas tellement du choix que l'on fait que de la bienveillance avec laquelle on accueille les possibles que libère la décision, une fois qu'elle fut prise et quelle que soit celle qui fut prise. En ce sens, on fait toujours le bon choix : le seul choix qui soit vraiment mauvais serait de ne pas choisir, d'en rester à cette indécision qui retient au seuil des possibles....La décision prise a une priorité définitive qur celle que l'on n'a pas prise parce que celle-là et non celle-ci, mérite désormais notre confiante adhésion et toute la force et toute la force qu'on peut lui offrir."

 

                              Martin Steffens (Petit traité de la joie

                                                             Consentir à la vie)

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 22:13

 

"Pour rencontrer l'espérance, il faut être allé au-delà du désespoir;

 

Quand on va jusqu'au bout de la nuit, on rencontre une autre aurore."

 

                                   Bernanos

 

 

2013juin11-les-fleurs-du-jardin-012.jpg

Repost 0
Published by gazou - dans Les mots
commenter cet article