Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 07:51

L'artiste Marcela (1910) par Kichner

 

Hier, je suis allée voir l'exposition "Die Brücke" au musée de Grenoble

 

Contemporains exacts du fauvisme,

Ce sont 4 jeunes artistes qui sont à l'origine de la création de ce mouvement d'avant garde allemand :

Ernst Kirchner

Fritz Bleyl

karl Schmidt-Rottluff

Eric Heckel

Ils seront rejoints par Emil Nolde, Pechstein Max, Cuno Amiet, Otto Mueller.

C'est la poursuite idéaliste d'un monde où l'art et la vie ne font qu'un qui va les guider durant les premières années d'existence de leur mouvement qui se dissoudra en 1913.

C'est leur cri de liberté et d'authenticité qui donnera  naissance au mouvement expressioniste.

 

 

 

Ce qui caractérise ces artistes,  c'est le rejet de tout académisme et du style raffiné de l'Art Nouveau qui était à la mode  à cette époque.

Ils se distinguent par leurs formes anguleuses et tourmentées et leurs couleurs pures, acides, éclatantes.

Ils veulent être au plus près de ce qu'ils voient, de ce qu'ils ressentent...L'expression pure prime sur le métier.

 

Leur nom "Die Brücke" (Le Pont) est emprunté à Nietzche qui , dans "Ainsi parlait Zarathoustra"  a dit:

"Ce qui fait la grandeur de l'homme, c'est qu'il est un pont et non une fin"

 

 

 

 

Le pouvoir nazi qui jugera leur art dégénéré s'empare de nombre de leurs tableaux et en détruira plusieurs.

 

Max Pechstein. "Le Maillot jaune et noir", 1909. Brücke-Museum, Berlin.

Max Pechstein (Tête de Pêcheur, 1911

 

 

Il sont  très influencés par Van Gogh, Munch, les arts primitifs;

Ils veulent traduire le rythme trépidant de la vie.

Max Pechstein. "Tête de pêcheur VII", 1911. Brücke-Museum, Berlin.

Max  Pechstein (Tête de Pêcheur 1911)

 

Il y a aussi toute une série d'oeuvres faites sur papier,

d'oeuvres faites avec la gravure sur bois qui expriment dans un noir profond toute la violence et la sensualité que ces artistes ont su insuffler.

 

 

 

Emil Nolde. "Les Troncs blancs", 1908. Brücke-Museum, Berlin. 

Emil Nolde

 

Nolde rejoint le mouvement pour une brève période, il  initie ses amis à la technique de l'eau forte et apprend d'eux la gravure sur bois

 

J'aime ce tableau où les arbres fluorescents semblent traverser par des vibrations intérieures qui viennent des profondeurs de la terre.

 

couple d'amoureux entre deux murs '(1916)   Otto Mueller

 

Face à la guerre, L'artiste a voulu rappeler que seul l'amour peut arrêter l'enchaînement de la violence et de la haine.

 

C'est sur ce dernier tableau que je quitte l'exposition.

Je suis ravie de ce que j'ai découvert et vais découvrir encore, j'espère, grâce à cette ouverture.

Repost 0
Published by gazou - dans peinture
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 00:00

"Rajak Ohanian
son seul souci,
être présent,être proche,donner à voir,
ce qui le requiert,l'émeut.
...n'être qu'un miroir,
un oeil dénudé,
nous établir dans le silence,
revenir en nous
à une essentielle simplicité."

Charles Juliet (Accords)

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 09:36

coquelicots-de-Corinne-ce-papillonnement-tellement--ph.jpg

                                                                    Corinne

 

 

"Coquelicot,

Quand je pense

Que je te parle

Et que tu l'ignores,

 

Que j'envie ta fierté, ton assurance,

Ton absence d'hésitation,

Ta certitude d'avoir gagné,

De continuer à rayonner,

 

J'ai de la peine à sentir

Qu'on ne communique pas

Avec ce que l'on aime, ou admire

 

Etje me sens seul,

Etranger à moi-même,

 

Tu ne le sauras pas,

Mais continue

A m'éblouir."

                         Guillevic (Quotidiennes)

 

 

 

(Je redécouvre ce poème de Guillevic

et comme les coquelicots sont toujours là, éphémères certes mais bien là,

je ne résiste pas au plaisir de le partager avec vous)

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 12:31

Pendant notre court séjour en Ubaye, il est venu manger avec nous un soir.

Il avait l'air très content de notre compagnie, lui qui vit seul depuis longtemps et ne recherche pas le contact.

Cependant, il a passé tout l'hiver enfermé dans sa tanière,sans répondre aux voisins qui frappaient à sa porte, sans décrocher le téléphone quand il sonnait...On voyait de temps en temps la voiture changer de place, il était donc bien là...

Et pourtant il peut être très sociable puisque c'est avec plaisir qu'il a partagé  toute une soirée avec nous et le plaisir était partagé...

Je me dis qu'il faut être très fort pour sortir indemne  d'une telle solitude tout un long hiver...

D'autres diront qu'il est dépressif, c'est peut-être vrai aussi.rose-3874.jpg 

Repost 0
Published by gazou - dans voyage
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 17:25

rose-3888.jpg

 

 

C'est dans un des hameaux de Saint Paul sur Ubaye, sur le portail du cimetière qui jouxtait la chapelle que nous avons vu cette inscription.

Voilà, la chose est claire et clairement dite.

Mais justement , que sont-ils maintenant et où sont-ils, nos chers disparus?

 

 

                                                                   rose-3886.jpg

 

 

Cet après-midi, dans notre village, il y avait un enterrement.

Il y eut de beaux chants pendant la cérémonie.

Ils étaient accompagnés par la musique bien sûr mais aussi par le babil des petits enfants qui étaient assez nombreux...

Et, vaille que vaille, la vie continue.

Repost 0
Published by gazou - dans voyage
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 15:52

2012mai-001.jpg

  En ce jour de l'Ascension, nous étions partis en direction de l'Ubaye (affluent qui se jette dans la Durance)

Après un arrêt en haut du col de Cabre, nous avons fait une pause à Barcelonnette, charmante petite ville bien animée en ce jour ensoleillé...

 

2012mai-002.jpg

 

  Il y a environ deux siècles, c'est de cette ville que partirent les premiers migrants vers le Mexique...Un dénommé Arnaud d'abord décida de tenter sa chance là-bas et comme ses affaires marchaient bien, il fit venir ses frères... puis beaucoup d'autres suivirent...C'est un phénomène de migration massive unique en son genre...Certains s'enrichirent considérablement et revinrent au pays et firent construire de splendides demeures qu'on appelle les maisons des mexicains

 

2012mai-004.jpg

 

Après ce bon moment passé sur la place de Barcelonnette, nous continuons notre route, nous nous enfonçons dans la vallée sur une vingtaine de kilomètres et nous arrivons à Saint Paul sur Ubaye, bout du monde à découvrir les yeux et le coeur grand ouverts...

Saint Paul est la dixième plus grande commune de France ...il y a un habitant au kilomètre carré ...et une bonne dizaine de hameaux : quelques maisons, une chapelle, une école (fermée à présent)

Et c'est dann de ces hameaux que nous allons passer  quatre bonnes journées malgré le ciel changeant : pluie, vent et froidure, soleil...tout nous a été offert....

 

2012mai-005.jpg

Repost 0
Published by gazou - dans voyage
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 09:53

rose-3867.jpg

 

 

 

 C'est dans le creux d'un arbre que ces petites fleurs ont trouvé l'humus nécessaire pour croître et s'épanouir...

 

Il semblerait pourtant que ce ne soit pas le lieu idéal;

 

Et pourtant elles y sont souveraines et parfaitement à leur aise.

 

Saurons nous avoir la sagesse de ces humbles fleurs?

Repost 0
Published by gazou - dans voyage
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 09:31

rose 3873

 

 

C'est par ce petit pont qui semble suspendu dans les airs, mais rassurez-vous il est étroit mais bien solide que nous arrivons au bout du monde, dans le petit hameau de Fouillouse...La route s'arrête juste après et laisse place à un sentier...Nous sommes dans la vallée de l'Ubaye

Et là vivent (depuis toujours) un couple âgé  qui tient encore le bar et cent mètres plus loin, leur fils qui  a un restaurant...Les autres maisons du hameau ne sont occupées que pendant les vacances, mais plusieurs ont été bien restaurées.

Au retour de notre ballade, samedi dernier, nous nous sommes arrêtés  au café, il y avait juste un peu de soleil à ce moment-là, la dame nous a servis un bon chocolat...Comme nous lui demandions des nouvelles de son mari, elle nous répondit qu'il se chauffait près du radiateur...Nous le voyons apparaître peu après, il s'installe à califourchon sur une chaise, nous invite à pousser notre table pour mieux profiter du soleil...

- Ou je me chauffe près du radiateur ou je me chauffe au soleil, c'est maintenant  ma principale occupation, nous dit-il...

Autrefois, il a été guide.  sa montagne il la connaît bien...Sa mauvaise santé ne lui a pas ôté son sens de l'humour et sa bonhomie...Des jeunes installés à une autre table lui posent des questions

- Est-il vrai que l'on a dénombré soixante loups dans la vallée?

Et lui répond avec un  demi sourire : peut-être bien, c'est possible...J'en ai vu passer un l'autre jour, là, juste en face...

- Mais ne sont-ils pas dangereux pour les promeneurs? insistent-ils

Et lui, toujours souriant, leur répond: vous n'avez qu'à avoir un sucre dans la poche, et vous le lui donnez pour le calmer...

- Mais il ne va plus nous lâcher...Est-ce que vraiment il s'attaque à l'homme?

Et lui, toujours philosophe murmure ...

- C'est possible, c'est faisable...

Mais les jeunes semblent le connaître et ne semblent pas affolés pour autant.

Nous le laissons contempler sa montagne ...Lorsque l'herbe a poussé ce printemps, il y avait un chamois qui venait tous les jours, toujours à la même heure, juste là devant, nous dit-il 

Il a beau être malade et isolé (ils ne doivent pas avoir des clients tous les jours) cet homme respire le bonheur.

 

 

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans voyage
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 11:26

Elle lui téléphona.

Elle lui répondit d'une voix éteinte.

Elle ne s'en émut pas, elle avait l'habitude et continua la conversation;

Peu à peu, elle entendit son interlocutrice lui répondre sur un ton plus animé...

A la fin de leur petit entretien, elle l'entendit rire...

Elle avait retrouvé un peu le goût de vivre et sa voix s'était colorée...

 

Je devrai lui téléphoner plus souvent, pensa-t-elle...Cela me rend tellement heureuse de la voir renaître

Repost 0
Published by gazou - dans Faits divers
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 08:44

2009mai-Vaunaveys-003.jpg

 

 

 

Dictons et proverbes, citations

 

- Aucune beauté n'est parfaite, même le coquelicot est entaché de noir.

 

- Couper un coquelicot risque de déchaîner un orage.

 

- Le rouge coquelicot met les nerfs et la toux au repos.

 

- Quand le coquelicot est fleuri, la brebis est à l'abri de l'hiver.

 

- "Un coquelicot fané ne refleurit jamais". Omar  Khayyam

 

- " A l'inverse du camélia déconcertant, le coquelicot dresse dans les champs sa fleur sauvage et frêle, résistante et singulière, que personne n'a plantée,  dont la flamme parcourt les champs comme un message."

                                                                  Proust (Jean Santeuil)

 

- "Et que nos coeurs chaque jour s'ouvrent à la fraîcheur et à l'éclat des coquelicots"  Christian Bobin

Repost 0
Published by gazou - dans nature
commenter cet article