Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 08:44

Il est des moments où tout s'éclaire soudain.

Un seul chemin est devant nous, évident .

Aucun doute n'est possible.

Là est notre place.

J'étais encore à l'école primaire quand j'ai connu une telle fulgurance...Je devais avoir  huit ou neuf ans, pas davantage...J'étais dans une école religieuse...La soeur cuisinière avait une idée fixe et chaque fois qu'elle rencontrait maman, elle lui disait que j'avais certainement la vocation et que je pourrai bien devenir religieuse...Maman écoutait sans mot dire mais moi, les certitudes de la brave soeur me troublaient...

Et , un jour, brusquement, toutes mes inquiètudes furent balayées.

Il était certain , me suis-je dit, que Dieu qui nous aimait voulait notre bonheur...Or moi, dans le marécage de mes doutes, j'avais quand même une certitude absolue, une seule : pour que je sois heureuse, pour que je sois moi-même, que je justifie mon existence, il fallait , il fallait absolument que j'aie au moins quatre enfants, c'était ainsi, je n'y pouvais rien changer...

La vie religieuse étant incompatible avec la maternité, il était évident que la petite soeur se trompait et ses paroles ne me causèrent plus aucun trouble.

Un seul chemin pouvait s'ouvrir devant moi.

Repost 0
Published by gazou - dans Je me souviens
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 15:24

Et me voilà de retour !

 

Le temps s'est un peu accéléré ces jours derniers.

 

J'ai l'impression que je viens à peine de partir..et pourtant  je suis déjà de retour...

 

Merci beaucoup  pour vos passages et vos commentaires...Je vais pouvoir en prendre connaissance attentivement

 

 

Un petit poème de GUILLEVIC pour mon retour

 

 

"C'est dans les murs

Que sont les portes

Par où l'on peut entrer

 

Et par l'une

Arriver."

Repost 0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 08:21

"Le seul véritable voyage, le seul bain de jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir l'univers avec les yeux d'un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d'eux voit, que chacun d'eux est..." Marcel Proust

Repost 0
Published by gazou - dans voyage
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 00:02

" J'aime lire. J'aime passionément la lecture.Et bien évidemment, j'aime aussi les livres. Non tous les livres; seulement ceux qui agrandissent la vie, poussent à creuser davantage, aident à respirer à pleins poumons.

  Aimant lire,il va de soi que j'ai passé de longs moments dans les librairies, ces lieux où je pénètre en état d'avidité, sachant que je vais trouver là par centaines ces objets de papier et de mots qui tiennent une telle place dans mon existence;

  Sans les livres et la lecture, ma vie aurait été désertique. Grâce à eux, ma terre a été richement fertilisée par les eaux d'une source qui n'a jamais  tari. D'où d'inoubliables heures de découvertes, d'errances, de trouble, de doutes, de remises en  cause, parfois d'effondrement, ou à l'inverse d'allégresse, de  plénitude, d'élévation. heures où la vie me déchire et me comble, me flagelle de ses rafales, me jette en un éclair du profond de la douleur d'être au plus effervescent de l'exultation.

  J'éprouve un bonheur toujours neuf à me rendre dans une librairie, à happer quelques lignes d'un roman, survoler la page d'un essai, savourer un poème...Tant de rencontres se proposent, tant de voyages seraient possibles...."

                        Charles Juliet (Lumières d'automne page 206)

Repost 0
Published by gazou - dans écrire
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 07:53

"L'écrivain est quelqu'un qui nomme quelque chose. Le sentiment existait, la chose existait, mais l'écrivainn est celui qui la nomme.

ça ajoute un élément d e liberté

ça provoque une sorte de soulagement formidable

Enfin telle chose , dans notre vie, est nommée.

On pourra désormais vivre avec"   

                                                    Vassilis Alexakis

Repost 0
Published by gazou - dans écrire
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 08:28

"Rire, c'est risquer de paraître fou...

 

Pleurer, c'est risquer de paraître sentimental...

 

Tendre la main, c'est risquer de s'engager...

 

Montrer ses sentiments,

 

c'est risquer de s'exposer...

 

Faire connaître ses idées, ses rêves,

 

c'est risquer d'être rejeté...

 

Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour...

 

Vivre c'est risquer de mourir...

 

Espérer, c'est risquer de désespérer...

 

Essayer, c'est risquer de défaillir...

 

Mais nous devons en prendre le risque!

 

Le plus grand danger dans la vie est de ne pas risquer. Celui qui ne risque rien...

 

ne fait rien...n'a rien...n'est rien !!! " 

                                                     

                                                 Kipling (1865-1936)

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 05:49

J e pars jusqu'à lundi probablement ..J'ai programmé des articles..mais je ne pourrai pas vous répondre ni vous lire pendant ce temps-là...A bientôt..et voici pour aujourd'hui une petite histoire que j'ai découvert dans "Les contes des sages qui guérissent" aux Editions du Seuil

 

 

Un saint homme, trop malade pour aller se faire soigner, se recueillit et resta complètement concentré  sans que bouge un seul de ses cheveux, de ses cils, de ses poils. Il sortit guéri de cette longue plongée.

 

Comme on lui demandait qui lui avait enseigné une si parfaite immobilité :

 

"Je l'ai apprise du chat qui guette une souris . Mais il arrivait à une concentration bien supérieure à celle que je n'ai fait qu'approcher"

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 07:18

securedownload.jpg

 

 

Hugo-en-goguette.jpg

 

 

C'était à Grignan, devant la façade du château, l'autre soir et ce fut un très bon moment...

 

Ils étaient sept : musiciens, chanteurs et comédiens

Sept  pour nous présenter des poèmes de Victor Hugo

certains déjà mis en musique  et chantés par Brassens, Julos Beaucarne, Gainsbourg

et d'autres moins connus qu'ils ont mis en musique eux-mêmes...

Il régnait entre eux une belle complicité et un évident plaisir à nous donner cette balade et leur plaisir était contagieux...

J'ai particulièrement aimé l'interprétation du célèbre poème "Demain, dès l'aube"  et aussi:"Nous sommes deux drôles" Mais tout l'ensemble était fort réussi.

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 05:29

Elle dit : " ma fille, ma ratte" et elle la caline sur ses genoux.
Il reprend:"oh,sûr que tu l'aimes",un brin d'ironie dans la voix
Elle dit :"oh,oui, avant de te connaître,je n'avais qu'elle". Et d'un regard mouillé de tendresse, elle regarde sa chère petite.
Puis elle se tourne vers son ami: "maintenant,chéri, j'ai toi"
Et voici qu'elle le regarde,avec le même regard attendri, exactement le même regard que celui qu'elle adressait à Tania tout à l'heure.
Tania est sa petite chienne.
Satisfaite,elle nous prend à témoin et ses yeux nous disent : admirez ce parfait amour que nous filons!
Lui hésite : va-t-il satisfaire au désir de son amie et ronronner en sa douce compagnie?...Il hésite,puis d'un clin d'oeil nous laisse entendre qu'il se prête au jeu mais se situe bien au-dessus...
Il y a bien des années que cette scène a eu lieu et ce clin d'oeil me blesse encore : est-il avec elle ou est-il contre elle?

Repost 0
Published by gazou - dans elle et lui
commenter cet article
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 05:03

 Elle est partie sans l'embrasser
et elle rentre chez elle
et elle se couche
et elle ne dort pas
tout entière à ce manque
qui l'attriste

Comment a-t-elle pu oublier
elle qui si souvent 
s'invente ce moment-là
où elle met ses  mains sur son visage
où elle l'embrasse
où il l'embrasse
où sa main se tait
n'osant l'effleurer

Comment a-t-elle pu oublier
et elle est là avec cette béance
ce creux au fond d'elle-même
mais on l'attendait
elle a eu honte de l'accaparer
quelques instants de trop

Elle a craint de découvrir
au regard des autres
cet amour qu'elle lui porte
qu'elle n'ose exprimer
et qui la dévore

Repost 0
Published by gazou - dans elle et lui
commenter cet article