Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 06:48

Pour accueillir la nouvelle année

et, dit-on , une journée où l'on n'a pas ri est une journée perdue

 

 

"J'ai vu une boîte aux lettres sur un cimetière"

                                    Xavier de Forneret

 

 

"Sait-on pourquoi il s'est tué?

-On dit qu'il s'ennuyait beaucoup

-Quelle drôle de façon de se distraire !  Tristan Bernard

 

"Je me suis toujours demandé si les gauchers passaient l'arme à droite"

                                                                Alphonse Allais

 

"Tout le temps vivre, à la longue, c'est mortel"

                                      Jacques Audiberti

 

"Le soir tombait . Il tombait bien d'ailleurs, et juste à pic, pour remplacer le jour qui , visiblement, ne passerait pas la nuit."

                                                                 Pierre Dac

 

 

 

2010 01 10 DOM 1326

 

Et puis ce petit poème de Luc Decaunes

 

"A l'année nouvelle, le printemps est là.

Le printemps est là

Mais on ne le voit guère.

A l'année nouvelle, le printemps est là

Mais on ne le voit pas.

Il était parti, il nous reviendra

dans quelques semaines

ou dans quelques mois."

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans humour
commenter cet article

commentaires

fabienne 15/01/2011 02:10



je trouve ça chouette l'idée de la boîte aux lettres


bisous



kasimir 07/01/2011 21:52



oh que cette chapelle en haut du chemin me plaît !



Joëlle 07/01/2011 20:55



Merci pour ces sourires Gazou, j'ai tout particulièrement apprécié celui de Tristan Bernard ;-)



lenez o vent 06/01/2011 17:18



agréable le poème,


ah les phrases


bisous gazou



gazou 07/01/2011 07:45



oui, j'aime bien ce poème tout simple et pourtant si plein d'espérance..bonne journée !



Loic 05/01/2011 11:56



Merci pour ces tours d’esprits qui ravissent en ces lendemains de fêtes !


Joli poème finit ta page, une bouffée de mots charmants… inspirés par ce clocher de campagne ?


Avec mon amitié. Loic