Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 11:43

Elle y avait cru

La première fois qu'ils 'étaient rencontrés,

ils étaient comme aimantés

C'était comme s'ils s'étaient attendus depuis toujours

 

Elle avait cru

qu'elle pourrait tout lui dire

parce qu'il pourrait tout écouter

Et elle aussi

Et ensemble

ils iraient creuser

au plus profond

le puits de vérité

Et ils s'en rassasieraient

jusqu'à plus soif.

 

Elle découvrait peu à peu

qu'il ne pouvait être qu'un ami

parmi d'autres

que son besoin de papillonner

ne lui permettait pas de creuser. 

 

Tant pis, elle l'aimerait comme il l'était,

elle ne lui demanderait pas ce qu'il ne pouvait pas donner

Et s'il l'oubliait,

c'aurait quand même été un beau rêve !

 

Elle ne voulait pas le harceler,

même s'il aimait ça

.Elle ne voulait pas toujours aller à ses devants,

elle savait bien qu'il ne la repousserait pas,

mais si lui n'éprouvait pas le besoin de venir à elle,

 elle ne s'imposerait pas

Mais comme elle se sentait seule !

 

Et quel dommage !

Ils avaient tant à découvrir ensemble...

Mais peut-être était-elle seulement trop impatiente ?

Il fallait seulement prendre le temps.

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans rencontres
commenter cet article

commentaires

le pèlerin 09/06/2011 09:22



Impatiente ? non, elle est portée par un désir légitime, celui d'une relation durable, vraie, profonde.... Elle fait l'épreuve de la déception plutôt devant ce qui ne peut pas être, devant ce que
l'autre n'est pas. Elle reste seule alors qu'elle rêvait d'un coeur à coeur. 


Attendre ne sert à rien, l'autre est ce qu'il est. L'aimer tel qu'il est, belle fidélité.



christian 04/06/2011 18:19



Bonsoir


Croire tout cela à la première rencontre !!!  Quel risque prend cette femme !    Il faut laisser les paroles et les gestes faire leur travail d'approche avant d'en
tirer des conclusions hatives.    


Cela ne m'étonne pas qu'elle soit ensuite fort déçue. 


 


 


Bises du grillon  



gazou 05/06/2011 10:38



Tu es plein de sagesse Christian !



witney 04/06/2011 14:51



comment savoir s'il faut prendre le temps ou hâter un peu les choses, parfois ce n'est pas evident



flipperine 03/06/2011 18:04



prendre le temps rien que le temps de prendre le temps


bises



Danielle 03/06/2011 17:40



Quelle réalité dans tes mots Gazou, un papillon est incapable de creuser au puits de vérité, il se pose un instant sur chaque fleur nouvelle, un instant éphémère. Il trouble le regard et le coeur
puis s'envole vers de nouveaux horizons, vers des fleurs nouvelles. Mais un jour ses ailes s'alourdissent inexorablement ... Il faut regarder devant, il y a tant d'autres papillons ! Douce soirée
Gazou, ce texte est beau et si vrai ... Danielle



gazou 04/06/2011 09:16



merci pour ton passage


à chacun de faire ce qu'il peut !


Bonne journée Danielle