Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 12:00

 

 

 

 

Ce spectacle tourne depuis un an sur les routes de France et Trintignant nous annonce qu'il sera le dernier, le 17 janvier prochain...IL a 80 ans passés

Il est accompagné par le violoncelliste Korniluk et  l'accordéoniste Daniel Mille, son complice. Ensemble ils ont dit Aragon et Apollinaire

 

 

 

Burlesques, fantaisistes et pourtant profonds,

 

L'air de rien,

 

L'air de ne pas y toucher,

 

ces poèmes dits par Trintignant

 

nous emmènent loin

 

                                    

ils posent notre regard sur l'essentiel

 

Il y a aussi des poèmes de résistance

de Desnos

La musique nous aide agréablement à passer d'un poème à l'autre,

les deux musiciens jouant tantôt ensemble, tantôt séparés,

leur présence étant aussi essentielle que celle de  l'acteur .

 

Certains de ces poèmes sont très connus, d'autres moins...mais  même ceux que l'on connaît, on les entend avec une résonance nouvelle, comme si c'était la première fois...Trintignant donne à chaque mot une saveur nouvelle et les plus simples ne sont pas les moins juteux...Il sait donner de la légèreté aux choses graves et de la profondeur à ce qui peut, au premier abord , paraître superficiel.

 

Il est assis dans un fauteuil et va y demeurer pendant presque tout le spectacle...Il ne se lèvera que pour un seul poème...mais cela n'enlève rien à sa présence, il est là, intensément là....Quand il nous dit "Le dernier poème" de Desnos, on ne peut s'empêcher de penser que lui aussi est cet homme qui voit sa mort arriver et qui la regarde bien en face....

Et il termine par ces mots de Boris Vian : "pourquoi je vis?  

                                                                parce que c'est joli."

 

 

Et devant l'intensité des applaudissements, il dit un autre poème :  Barbara

 

J'ai le sentiment d'avoir assisté à une intense leçon de Vie

C'est un moment que je n'oublierai pas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans spectacle
commenter cet article

commentaires

solyzaan 23/01/2012 09:15


on ressent l'intense émotion suscitée par cet événement, il me semble effectivement que la magie opérera encore longtemps...

marlou 08/01/2012 14:35


Comme tu nous fais vivre ces moments Gazou ! Merci.

hélène 08/01/2012 14:06


Comme j'aaaurais voir ce spectacle, et écouter Prévert, Desnos que j'aime en priorité pour leur humanisme, Desnos a tant souffert! La souffrance permet de s(ouvrir à l'autre davantage.


 


Bises


hélène


 


Vises


hélène

hélène 08/01/2012 14:05


Comme j'aaaurais voir ce spectacle, et écouter Prévert, Desnos que j'aime en priorité pour leur humanisme, Desnos a tant souffert! La souffrance permet de s(ouvrir à l'autre davantage.


 


Bises


hélène


 


Vises


hélène

Quichottine 08/01/2012 00:52


Quelle chance !


 


Je crois que j'adorerais...


Merci pour le partage, Gazou... Passe un bon dimanche, parce que c'est joli aussi.