Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 12:37

Un petit livre de peu de pages, un petit livre de grand poids

Un petit livre qui, sans le moindre pathos, nous parle  de l'horreur...pour nous conduire à la lumière.

 

En 46 jours et 147 convois, 437403 personnes ont été déportées, 350 000 ont été tuées dès leur arrivée à Auschwitz...

Magda Hollander-Lafon est l'une des rares survivantes de sa ville de Hongrie et si elle éprouve la nécessité de témoigner, c'est pour qu'une telle barbarie ne se reproduise pas.

 

Voici quelques extraits de son livre

 

"Durant ma déportation, je n'ai pas cherché à comprendre ce qui m'arrivait. Par instinct, je me suis coulée dans la situation en écoutant mon intuition. L'intuition, c'est l'intelligence de la vie....

 

La mort est devenue une amie évidente; Je n'avais pas peur d'elle. dès que je l'ai acceptée, il n'y avait plus de barrière entre elle et moi, j'étais libre d'inventer la vie; Cette certitude m'a donné de l'énergie, une force de vie, qui venait d'au-delà de moi.

 

"Seuls le temps et la confiance dans la vie, patiemment retrouvée, m'ont appris peu à peu à délier ma voix nouée;

 

"Mon baluchon est plein de paroles qui ne sont pas encore venues au monde.

 

"Si aujourd'hui, je traverse courbaturée le pont de ma mémoire, c'est pour que vivent longtemps le souvenir de celles et de ceux à qui l'on a volé leur vie et qui, jusqu'au bout, ont voulu nous donner le courage de vivre;"

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans Livres
commenter cet article

commentaires

salvatore 10/06/2012 14:27


"Mon baluchon est plein de paroles qui ne sont pas encore venues au monde."


Je la garde bien précieusement cette phrase

christian 10/06/2012 11:33


Elle a bien raison de témoigner aujourd'hui, à l'heure où la Hongrie retrouve des accents de fascisme avec les nouveaux dirigeants, qui ont muselé presse et opposition.


Pour ma part, ce que j'ai vu étant gamin, à l' âge de 10 ans, est marqué dans ma mémoire pour toujours.  Les récits de deux survivants en direct ont gravé au fer rouge leur histoire dans mon
cerveau.  J'ai retrouvé cette même barbarie en écoutant un cambodgien rescapé des Kmer rouges ...  J'espère ne pas avoir à entendre ceux de Coréens du Nord dans les camps de
rééducation.


 


Bises du grillon

marine D:0052: 06/06/2012 10:32


Trouver cette force, c'est fantastique  !

Bonheur du Jour 06/06/2012 05:52


Ce livre est merveilleux. Il m'a beaucoup marqué.

marie-madeleine 05/06/2012 15:13


quel chemin de croix et quelle belle leçon! finalement  l'acceptation nous mène loin