Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:47

Usés
          désabusés
Ils n'ont pas eu le temps
Ils n'ont pas pris le temps
de se poser de grandes questions
pourquoi,comment,pour qui
La vie les a moulus,pétris
et ils s'en sont sortis
comme ils ont pu;
Ils se sont chamaillés
ils se sont éloignés
ils se sont retrouvés
ils en ont vu de toutes les couleurs.
Mais ils ont quand même vécu
aussi bien qu'ils ont pu;
Et ce qui leur reste
invisible et précieux
c'est la tendresse.


mars-2009-020.jpg

                                                             Chantal Roux




Regardez le regard de l'homme
sur cette femme
qui s'abandonne
sur son épaule...
Pour dire ce qu'il ressent
à cette femme qu'il aime
et à qui il ne l'a jamais dit,
il ne va peut-être pas trouver les mots
ou il ne va pas savoir les dire...
il va falloir lire dans son regard,
lire dans cette épaule
qui s'incurve
pour mieux accueillir celle de sa femme
et lui faire un nid plus doux...
Il va falloir lire entre les lignes
pas écrites
Mais elle sait le faire.
Elle saura trouver le geste qui remplacera tous les mots..
Et ils vont se rapprocher...
Sans mots
ils vont s'entendre
Sans mots
ils vont se comprendre
Par la grâce de leurs deux regards,
leurs deux regards qui semblent ne rien voir,
ils vont s'ouvrir l'horizon
et s'en aller ailleurs...

Ils  se sont rejoint dans leur part la plus intime
Ils ont rejoint le monde entier.

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans elle et lui
commenter cet article

commentaires

salvatore 04/04/2012 18:03


oui une longue vie semée d'embuches auxquelles on a fait face comme on a pu, mais quand il reste la tendresse on peut dire que le bateau a vaincu les obstacles, que le périple a été un succès,
parce que le pire c'est quand il n'y a plus rien, la routine sans tendresse, des habitudes pesantes, de la rancoeur du silence lourd de reproches


quant au tableau les regards et expressions sont bien rendus, la tendresse et le bonheur d'être ensemble sont palpables


bonne soirée

Christian 01/04/2012 21:05


Avec le temps, les grands mots se sont parfois usés. Mai sles gestes de tendresse ont gardé leur éternelle fraicheur et l'éclat du regard, la pression des paumes et les élans comme les abandons
demeurent comme au premier printemps. 


 


Grosses bises


 


Christian

marie-madeleine 30/03/2012 21:26


Ce que tu écris est très émouvant et très beau

enriqueta 30/03/2012 17:55


Une vision très poétique du couple qui est mon idéal.

flipperine 30/03/2012 17:38


l'amour n'a pas d'âge