Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 11:05

Lancinante, dévorante, envahissante, anesthésiante,

la fatigue s'installe

en maîtresse souveraine

et couvre de sa lourdeur

le petit bonheur qui peut éclore.

 

Plus de réserves, plus de désirs.

Un endormissement

Un saut dans le néant

Le moindre geste est trop pesant

Les précipices se laissent frôler sans aucune inquiètude

A Dieu va, la vie s'en va;

 

Mais surviennent des gestes amis

qui redonnent un sursaut,

aident à sortir de cette léthargie.

La vie revient

Le souffle aussi...

 

Chante la Vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans journal intime
commenter cet article

commentaires

lenez o vent 26/07/2011 21:57



être patient pas toujours aisé, surtout garder le moral


mes pensées pour toi



Maryse 23/07/2011 10:10



Je viens de lire les commentaires et  j'ai  adoré la bretelle d'autoroute d'Alain. Ca m'a même donné l'impression et la sériénité qu'on a quand on le fait. C'est génial cette
comparaison.



Danielle 22/07/2011 17:59



La fatigue, terriblement pesante, celle qui ôte tout courage, qui rend les gestes difficiles, surtout ne pas vouloir l'ignorer mais accepter de se reposer en attendant que les forces reviennent.
Ce sont des jours très difficiles à supporter mais tu es forte et volontaire Gazou, prend bien soin de toi car la chaleur ne facilite pas les choses. Bon courage, bisou à toi. Danielle



gazou 24/07/2011 09:07



merci pour ta sollicitude..je reprends des forces peu à peu..il faut savoir être patient..Bonne journée à toi!



Maryse 22/07/2011 10:15



 En ville, quand la fatigue me prend et que mon objectif est de trouver un banc, un tabouret dans un magasin, un recoin .... je ne vois qu'espace pour gens en forme


Il y a parfois une chaise ,  là qui m'ouvre ses bras et je suis si contente de penser qu'il y a des gens qui pensent  au confort des autres que cela m'enlève  une partie de ma
fatigue.


 Je m'assois, un ouf! Un sourire... Merci!


Mais c'est rare. Très rare .


Dans les rues ça manque de chaleur


 Montélimar est une ville froide... Je trouve!


Je voterai pour le maire  qui nous mettra des bancs, en veux-tu, en voilà...


Tous les bancs cassés du parc ne sont pas remplacés. Asseyez vous dans l'herbe dans les crottes de chien et foutez nous la paix.
Ben oui ton texte Gazou m'a remonté des colères... Hou!!! Mais ça fait du bien de gu... Un peu. Bisous


 



gazou 24/07/2011 08:47



 elle est froide quand on est fatiguée sans doute...non, j'aime bien cette ville, elle s'est embellie...


Belle journée Maryse



Françoise 22/07/2011 09:11



La vie tient à un fil... celui du téléphone, ceci dit sans plagier France Télécom ou "SOS Solitude". Un petit mot, un sourire qu'on entend... Ca me rappelle des journées d'hôpital où le moral un
peu en berne, je n'avais guère envie de visite (trop fatiguée) mais la sonnerie du téléphone (pas trop souvent) faisait du bien et surtout les quelques mots de ceux qui pensaient à moi avec
sincérité (on les reconnait et ça fait du bien).


Bonne journée, Gazou et si le soleil te manque, je partage avec toi ceux que j'ai, enfin, ce matin.