Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 08:11

L'élimination    Par hasard  je prends ce livre à la médiathèque...

Une fois de plus, c'est un livre qui nous met face à la barbarie humaine...

 

Rithy Panh est un cinéaste cambodgien.

Il  alterne le récit de son enfance, entre 13 et 17 ans , dans les camps de la mort organisés par les kmers rouges

et ses entretiens avec le Dush , un des bourreaux qui dirigeaient ces camps..

Ses réflexions nous entraînent loin mais ne sont pas désespérantes.

 

Ils souffrent tellement de la faim (beaucoup en meurent) qu'ils se réjouissent quand ils peuvent attraper un rat ou un serpent et le manger

"Nous avons été brisés. Nous avons été submergés par la faim et la peur. Et toute ma famille a disparu en six mois"

 

"Nous avions perdu nos capacités physiques et morales de penser la liberté. Je pensais qu'à être vivant le jour d'après. Ne pas être tué."

 

 

 

Interroger Dush, alors que celui-ci  a provoqué la mort de presque tous les siens, essayer de comprendre, vouloir que ce qui s'est passé ne soit pas oublié n'est certainement pas chose facile

 

"Pendant nos entretiens, j'ai été stupéfait de voir à quel point Dush  était décontracté et attentif. Un homme bien tranquille, quelle qu'ait été l'inhumanité de ses crimes. A croire qu'il les a oubliés. Qu'il ne les  a pas commis. La question aujourd'hui n'est pas de savoir s'il est humain ou non. Il est humain à chaque instant : c'est pourquoi il peut être jugé et condamné. On ne doit s'autoriser  à humaniser  ni à déhumaniser personne" .

 

"Tout le monde peut être un bourreau"dit encore Dush

 

Toute son oeuvre est un travail de mémoire (livres, films, documentaires)...Il pense que les cambodgiens peuvent retrouver leur identité et leurs racines à travers la mise en scène du réel.

Après la lecture de ce livre, deux questions essentielles se posent à nous :

Comment des êtres humains ont-ils pu , sans état d'âme,  éliminer  1,7 million de cambodgiens simplement pour mettre en pratique l'idée qu'ils se faisaient de la révolution?

Et comment certains, comme Rithy, ont-ils pu être assez forts pour sortir vivants des camps de la mort, vivants et capables d'humanité, de compassion...Les horreurs qu'ils ont vues et subies n'ont détruit ni leur corps ni leur âme...

ainsi donc, l'homme peut être une ordure...Mais il peut aussi être une merveille...

Soyons lucides et gardons espoir.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans Livres
commenter cet article

commentaires

catherine2 21/03/2012 18:18


que devenons nous quand l'équilibre obéissance/résistance n'est pas ?


« Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre ; par la résistance
il assure la liberté. »

gazou 22/03/2012 08:28



C'est vrai : il faut respecter la loi, une société a besoin d'ordre mais il faut aussi, à certains moments, savoir résister et refuser des lois injustes qui entravent la liberté sans raison, des
lois qui ne respectent pas les êtres humains


Bonne journée Catherine



solange 19/03/2012 23:57


Je ne connaissais pas ce livre qui semble bien intéressant.C'est terrible de penser à tout ce que ces gens ont pu enduré.

erato:0059: 19/03/2012 22:59


L'Homme est le meilleur comme il peut être le pire.Cela s'est prouvé dans beaucoup de pays qui ont connu ce " nettoyage" . Souhaitons que le meilleur prenne le dessus. C'est un grand courage de
revivre ces atrocités pour laisser un témoignage .Bonne soirée, bises Gazou

eMmA 19/03/2012 21:24


Je n'ai pas lu ce livre, mais ce que tu nous en dis, notamment concernant la nature humaine en pareille situation, me fait penser au livre de Primo Levi "Si c'est un homme" ou même, plus
récemment, celui d'Ingrid Betancourt "Même le silence a une fin".


Comment survivre et puis après témoigner après avoir subi cet abîme d'horreurs?


Merci pour cette note.


eMmA

dadevo 19/03/2012 20:02


c' est vrai qu'il y a des choses incompréhensibles mais  c" est une réalité  pourtant, moi qui pensait que l'homme était le plus intelligent des être vivant et pourtant ...