Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 06:50

Il y a ceux qui,

tels de vaillants petits soldats,

avancent d'un bon pas,

qu'il vente ou qu'il gèle,

qu'il pleuve ou grêle,

qu'il fasse chaud ou froid.

Les obstacles, ils ne les voient pas.

Tout droit, ils vont ...tout droit.

 

 Il y a ceux qui

geignent,

qui craignent et se plaignent

et qui égrènent leurs problèmes à tout vent.

Tout recourbés ils se traînent.

 

Il y a ceux qui

veulent garder

vive la flamme.

Mais quand vient la tristesse,

ils l'accueillent

sans craindre

qu'elle ne les arrête

et les amollisse;

ils ne la contemplent pas,

ils ne se confondent pas avec elle

et c'est pour en sortir plus vite

qu'ils la regardent.

 

A quoi bon nier la réalité?

Si elle est triste, elle est ainsi.

Si elle est gaie, elle est ainsi.

L'une et l'autre ont leur existence

mais ne dirigent pas nos pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Marine D 07/06/2011 07:43



Autant que faire se peut, et avec la force que l'on a... accepter la vie comme elle vient et les humeurs parfois mauvaises,  en se disant que ça ira mieux demain !


Bises Gazou



chrystelyne 01/12/2010 22:07



J'aime beaucoup la sagesse de ce poème  qui nous  invite à accepter  joies  et peines, à s'en nourrir  et à s'en libérer pour  continuer  son chemin  !


amicalement


chrystelyne



ag86 30/11/2010 19:36



Merci pour ce texte. Il fait du bien. Surtout ne pas se confondre avec la tristesse, tu as raison. Elle est, et nous sommes. Amitiés. Alain



kasimir 30/11/2010 14:08



Gazou... c'est parfait !


C'est rapide, léger, mais lucide, profond, énergique.


Bravo, rien que bravo.



mamalilou 29/11/2010 20:22



de l'urgence d'entrer en contemplation, de développer détachement avec l'implication, équanimité, tempérance, et cette force tranquille que certains appellent paresse...


douce soirée à toi