Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 00:00

La place était très grande.

Nous avancions vers l'église...Il y avait des personnes aux terrasses des cafés.

D'autres, comme nous se promenaient et découvraient la ville ou faisaient leurs courses dans le centre tout proche.

Tout semblait paisible..

.Soudain des cris...Peut-être des enfants , pensons-nous d'abord...Mais nous n'en voyons pas et puis c'est une voix unique que nous percevons...on dirait quelqu'un qui harangue la foule mais il n'y a pas de foule...des gens dispersés seulement...nous remarquons que plusieurs personnes regardent dans la même direction et sourient d'un air gêné...Enfin nous la voyons.

Elle a de longs cheveux noirs, elle est pieds nus et elle hurle des insanités à  des êtres qu'elle est seule à percevoir.

Sa colère est grande mais nous ne savons pas à qui elle s'adresse, sans doute au monde entier...Nous la laissons à ses divagations...

Nous la retrouvons , un moment plus tard , de l'autre côté, sur la grande avenue.

Elle a attaché ses cheveux sur le sommet de sa tête et elle fait du stop... Elle se lance au devant des voitures qui font un détour pour l'éviter...Elle s'est un peu calmée..;mais , comme personne ne la prend, elle reprend sa harangue...

Heureusement la circulation est assez dense et les voitures roulent lentement...

Où est-elle à présent?

S'est elle apaisée?

Est-elle revenue à un comportement moins inquiètant?

Son image ne me quitte pas...

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans portraits
commenter cet article

commentaires

Christian 15/10/2012 05:29


Quand la France était un pays rural, une telle personne aurait vécu dans un village où elle aurait gardé ses repères. Elle s'y serait senti en sécurité.


Aujourd'hui, dans une ville où l'indifférence est la règle, elle n'a plus sa place, elle gêne et nous nous détournons d'elle, tant qu'elle n'agresse pas physiquement quelqu'un.


 


Alors, et alors seulement, elle sera "prise en charge" par une société qui ne saura qu'être répressive, pour la mettre quelque temps dans un hôpital psychiatrique, l'endormir de neuroleptiques,
puis la "relacher"  plus tard faute de places.


Au même titre que la fonte des glaces, la pollution de notre environnement par le plastique et le CO2, elle nous rappelle que notre Société va mal.


 


Christian

flipperine 11/10/2012 23:19


il ne faut pas s'apitoyer sur le sort de tout le monde sinon on n'avance plus

Solange 09/10/2012 01:59


C'est déstabilisant, elle a sûrement besoin de soins.

alphomega 08/10/2012 22:55


Quelqu'un qui n'a jamais assisté à pareille scène ne peut pas comprendre. C'est impressionnant et embarassant d'être placé devant notre propre impuissance.

erato:0059: 08/10/2012 22:31


Peut-on offrir une main secourable à des gens dans cet état? Bonne soirée Gazou