Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 08:05

Comme une ritournelle

bien rôdée

dans ma tête

 elle s'entête

et se répète

et m'assombrit

et me réduit.

 

Comme une mécanique stupide

qui déroule insipide

toujours les mêmes mots

sans tenir compte du réel

si divers et si chatoyant,

elle dit des mots que je ne reconnais pas,

des mots qui ne sont pas miens,

des mots pour détruire,

des mots pour anéantir.

 

Des mots qui veulent étouffer

la cantilène très douce,

"petite voix sous la mousse"

qui, "discrète et légère",

murmure la beauté de la Vie,

et nous réconforte et nous réjouit.

Mais parfois elle bouillonne,

et s'indigne qu'on la veuille baillonnée.

Et elle entonne un chant de liberté . 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 24/01/2011 11:15



Ecouter la seconde, baîllonner la première... Ce n'est pas tojours facile.



Littorine 16/01/2011 23:07



Bonne soirée Gazou.



ABC 13/01/2011 21:32



La voix intérieure a ses mots et ses raisons que la raison ne peut ignorer, la beauté de la vie est tenace devant l'adversité et même sous la mousse elle vient sans cesse nous le rappeler...



solyzaan 13/01/2011 16:35



joli comme tout avec plusieurs interprétations possibles, j'aime ce "elle" indéfini qui laisse place à notre imagination et à notre réflexion...


Gros gros bisous ma Gazou



Solange 13/01/2011 01:12



C'est jolie cette petite voix qui bouillonne, qu'elle ne se laisse pas assombrir.