Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 08:26

 Je  me souviens avoir lu, je ne sais plus dans quel livre, l'histoire de cette jeune femme qui, un jour, se décide à écrire à l'auteur du livre qu'elle vient de lire...Chose étonnante, il lui répond...et voilà que, de plus en plus régulière, une correspondance s'établit entre eux....Elle devient amoureuse de cet homme qu'elle n'a jamais vu, elle lui raconte tout de sa vie et comme elle a un vrai talent d'épistolière, lui se pique au jeu et lui répond...Certes, ses lettres sont moins longues, il a beaucoup à faire, une vie sociale captivante, ses livres à écrire...

  Au bout de plusieurs années, comme il doit se rendre dans la région où elle habite, il lui propose d'aller la voir...Elle n'en éprouve aucun plaisir mais n'ose pas lui dire non...

Il arrive...Evidemment, elle est si affolée que cette rencontre ne peut pas être un bonheur...Il essaie gentiment de la mettre à l'aise, y parvient mal, se retire...

  Cette visite était une erreur...La belle histoire d'amour que la jeune femme s'était forgée va-t-elle y résister?  et pourtant, c'était cette histoire qui la faisait vivre...Mais cette relation épistolaire lui suffisait, elle n'en désirait pas davantage ou plutôt elle se sentait incapable d'en vivre davantage et confronter ses rêves à la réalité était au-dessus de ses forces ...

  Je  me souviens comme j'avais été surprise...Si j'avais été à la place de cette jeune femme, j'aurais fait  des kilomètres, dans n'importe quelles conditions , pour rencontrer celui que j'aimais...pour savoir si je ne me berçais pas d'illusions en me satisfaisant de ces lettres gentilles certes, mais j'aurais voulu savoir si elles reflétaient bien la réalité...Qu'est-ce qu'un amour, et même qu'est-ce une amitié si elle ne se vit que sur le papier ?  

  Quelques confetti lancés un soir de fête?

  Peut-on se nourrir de ballons de baudruche?

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans tranches de vie
commenter cet article

commentaires

cathycat 21/01/2012 23:33


C'est le principe de l'évolution, d'un échange naît une histoire qui s'enrichit. Mais son auteur est face à plusieurs options. Cette fois, le fantasme l'a emporté. Autre temps, autres
circonstances, cela aurait peut-être abouti à la concrétisation d'une merveilleuse histoire d'amour

flipperine 21/01/2012 16:33


une véritable rencontre se fait dans la réalité

Maria-D 21/01/2012 15:25


Et pourtant l'amour virtuel existe bel et bien, et certain,,, et surtout surtout, il ne faut pas le déranger, surtout pas... ce sont de belles histoires qu'il ne faut pas ramener à une réalité...
le rêve doit rester rêve, le désir doit rester désir...

gazou 22/01/2012 09:00



Peut-être en certaines circonstances, l'amour virtuel peut embellir une vie  et il est bien qu'il reste ainsi...Mais dans le cas de cette femme,je ne crois pas que ce soit le cas...Son amour
vient la voir et elle est incapable de l'accueillir tellement elle a peur....Elle est incapable de vivre en dehors de la petite bulle protectrice dans laquelle elle évolue...Elle s'est construite
elle-même sa prison et j'ai mal pour elle



eMmA 21/01/2012 09:49


Riche et très intéressants, ta note et les commentaires/réponses associés.


Un sujet qui touche.


Cela me rappelle un livre lu autrefois, L'Angevine de René Fallet. Il me semble qu'il traitait de ce sujet...


Sinon, j'ai également pensé à la très belle chanson de Serge Lama, Les poètes.


Tu peux l'écouter ici : http://www.emmacollages.com/article-reste-a-distance-d-yeux-60313575.html


Bon week-end, GAzou.


eMmA

gazou 22/01/2012 08:30



Merci de me faire découvrir la chanson de Serge Lama


Je n'ai pas lu le livre de René Fallet, j'essaierai de le trouver


Bon dimanche!


 


 



ag86 20/01/2012 09:48


Je pense que les "ballons de baudruche" ont leur utilité dans la mesure où ils peuvent aider à vivre, mais il ne faut pas les prendre pour autre chose que ce qu'ils sont. Un récit très édifiant.
Merci.


Amitiés. Alain