Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de gazou
  • Le blog de gazou
  • : journal intime,poésie,spectacles peinture
  • Contact

Recherche

Archives

9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 00:00

IIl s'en est allé
le temps des cerisiers en fleurs
Les fleurs ont donné des fruits
rouge en bouche.
C'est maintenant le temps des coquelicots
Ils virevoltent sur les talus
Il colonisent mon jardin
et le magnifient.
Ils envahissent les champs de blé:
on rêve d'un pain rouge coquelicot.

Ils foisonnent au bord des routes
et dansent au gré du vent
une sarabande joyeuse et effrénée;
Frondeurs,moqueurs,menteurs,
on les croit immortels
tant ils sont nombreux;
On oublie qu'ils sont éphémères.
On ne s'émerveillera jamais assez
de leur beauté.

Partager cet article

Repost 0
Published by gazou - dans poésie
commenter cet article

commentaires

christian 11/05/2012 19:01


Bonsoir Gazou,


 


Comme chez toi, il y existe un coin du jardin réservé aux herbes foles, fleurs sauvages  et chenilles en tout genre.  Les coquelicots y sont rois en ce moment.   
Fragiles et tout de soie rouge vêtus, ils éclairent ce lopin où le vert domine. 


 


Un tableau simple que nous avons toujours plaisir à voir !!


 


Bises du grillon

flipperine 11/05/2012 16:19


il ne manque que les bleuets

catherine2 10/05/2012 17:46


la photo est superbe et les mots qui l'entourent, chantent la vie !

marie-madeleine 10/05/2012 11:21


J'aime ces coquelicots fragiles et éphémères! enfant je me désolais de ne pouvoir les cueillir sans les faire mourir

Lily 10/05/2012 07:56


Comme nos petites joies


Rouges, fragiles et éphémères


Les coquelicots